October Sky au Festival d’été de Beloeil

Fadwa Lapierre
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Samedi 25 juin à 21 h sur la scène secondaire; dimanche 26 juin à 19 h sur la scène principale

Les membres d'October Sky ne chôment pas. Après leurs performances au Festival d’été de Beloeil, ils partiront en tournée en Angleterre et lanceront leur deuxième album. (Photo : Courtoisie)

October Sky, ce sont quatre jeunes hommes talentueux et remplis d’ambitions. Ils bûchent depuis 11 ans déjà pour arriver à leurs fins. Karl Raymond chanteur et guitariste, Alex Racine, batteur, Yanick Rouleau, claviériste et Andrew Walker, bassiste, jouent du rock alternatif anglophone. Le quatuor montera sur la scène du Festival d’été de Beloeil, les 25 et 26 juin prochains.

À la fin de l’été, les membres d'October Sky s’envoleront pour l’Angleterre, dans le cadre d’une tournée intensive de deux mois. Le groupe s’est déjà produit à l’international dans quatre pays.

« Nous adorons la vie de tournée internationale. On y découvre plusieurs styles musicaux et bon nombre de cultures que nous n’aurions pas connus sans ces voyages », explique l'Hilairemontais Karl Raymond, cofondateur du groupe.

Après avoir remporté plusieurs concours et prix, October Sky a commencé sa lancée. En 2007, les membres ont décidé de s’installer à Toronto pour se faire remarquer des maisons de disques importantes et perfectionner leur anglais. Ils ont réussi à se développer un réseau de contacts qui leur a été bien utile.

À la sortie du premier album, en 2008, October Sky a entrepris une tournée pancanadienne. Leurs chansons jouaient alors dans plus d’une vingtaine de stations de radio à la même période, sans compter leurs présences dans les journaux et à la télévision. Ils ont produit deux clips, qui ont tourné sur les ondes de Musique Plus et Much Loud. L’industrie de la musique les a découverts.

October Sky a profité de l’énorme soutien de leurs premiers fans, conquis depuis l’école secondaire. « Les gens de la région nous ont toujours supportés. Sans notre famille et nos amis, on ne se serait jamais rendus jusqu’ici », le chanteur.

Malgré cette réponse du public, le marché du Québec reste difficile à infiltrer. « Il est encore plus difficile de percer ici, parce que notre matériel est en anglais. Les médias québécois ne soutiennent pas les francophones qui chantent en anglais », affirme Karl Raymond. Ce dernier explique que la composition en anglais se fait naturellement, suivant leurs inspirations.

Aller au bout de ses rêves

Depuis maintenant deux ans, les membres d’October Sky mettent leurs efforts au développement et à la promotion du groupe, ce qui demande énormément d’investissements d’argent et de temps. Chacun d’entre eux a le même objectif, celui de vivre de son talent. Ils sont prêts à faire des compromis pour y parvenir.

« Un groupe, c’est comme un couple, il faut négocier, mettre des gants blancs et surtout être sur la même longueur d’onde », indique Karl Raymond.

Le prochain album d’October Sky devrait sortir en 2012. La priorité du groupe est de se démarquer de la scène musicale en performant en Europe, afin de trouver une maison de disque qui les produira.

« Nous avons fait nos preuves, nous avons évolué à travers les années. Le jour où nous serons financés, ça va fonctionner et nous sommes prêts. Notre équipe de spectacle est déjà montée. Il ne manque que le support financier », conclut Karl Raymond.

Le groupe sera au Festival d'été de Beloeil, le samedi 25 juin à 21 h sur la scène secondaire, et le dimanche 26 juin à 19 h sur la scène principale.

Lieux géographiques: Beloeil, Angleterre, Toronto Québec Europe

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires