Donner une deuxième vie aux vélos avec la Maison des jeunes des Quatre fenêtres

Maxime Labrie
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Cyclo Nord-Sud recueille des vélos (pièces, outils et accessoires) inutilisés au Québec pour les expédier aux communautés démunies des pays du Sud, où ils servent de moyen de transport et de gagne-pain pour lutter contre la pauvreté.

Les vieux vélos qui traînent au sous-sol depuis plusieurs années et qui roulent encore peuvent avoir une deuxième vie. En effet, ce moyen de transport est plus que précieux pour les familles du Sud qui n'ont pas l'argent pour s'en procurer.

Afin de leur venir en aide, la Maison des jeunes des Quatre fenêtres invite la population à faire don de leur bicyclette inutilisée à l'occasion d'une collecte organisée en collaboration avec Cyclo Nord-Sud, qui aura lieu le samedi 22 septembre de 10 h à 13 h, à la maison des jeunes du 100, rue Michel, à Mont-Saint-Hilaire.

Les vélos doivent être en bon état ou dans un état réparable, avec des roues de 20 pouces ou plus. Une contribution de 15 $ ou plus est demandée par vélo afin de couvrir une partie des frais inhérents à leur transport vers les pays d'Afrique ou d'Amérique latine. Un reçu aux fins de l'impôt de la valeur du vélo et du don en argent sera remis. Des outils en tous genres et des machines à coudre portatives seront également recueillis.

Chaque année, plus d'une soixantaine de collectes se déroulent aux quatre coins du Québec et permettent d'amasser près de 4000 vélos. Au Sud, une bicyclette est utilisée en moyenne par cinq à dix personnes, et ce, pendant encore 20 ans. Les vélos deviennent ainsi un outil de développement qui améliore la mobilité et l'accès aux services et aux ressources des communautés démunies.

Un étudiant peut se rendre à l'école située à plusieurs kilomètres en trois fois moins de temps. De son côté, un agriculteur peut transporter jusqu'à 50 kg de marchandise au marché en un seul voyage. Enfin, les femmes, souvent responsables du transport de l'eau et d'autres produits de la ferme, peuvent se libérer de leurs tâches beaucoup plus rapidement, en plus de diminuer les risques de blessure.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires