Pour muscler ses méninges et son corps

Isabelle Laramée
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pour le directeur de l’école secondaire Ozias-Leduc, Daniel De Angelis, la nouvelle salle d’entraînement contribuera à motiver les garçons à poursuivre leurs études.

En plus de muscler leurs méninges, les élèves de l’école secondaire Ozias-Leduc pourront bientôt muscler leur corps, grâce à une nouvelle salle d’entraînement. La construction du gymnase devrait être terminée pour le début du mois de juin, tout juste avant la fin des classes.

Aménagé dans le bloc sportif de l’établissement beloeillois, ce nouveau gymnase comptera dix vélos de spinning, deux tapis roulants, neuf appareils pour exercices multiples et plusieurs poids libres.

« Nous sommes dans la phase de construction. Si tout va bien, les travaux pourront se terminer le 15 mai et l’équipement sera en place le 1er juin », mentionne le directeur de l’école, Daniel De Angelis.

Bien que les travaux de construction soient pris en charge financièrement par l’école, la contribution volontaire des parents et du personnel est nécessaire pour l’achat de l’équipement. Une collecte de fonds auprès de la Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu, par le biais de la fondation de l’école, a aussi été organisée. L’objectif est de récolter 100 000 $. Jusqu’à maintenant, la somme de 25 000 $ a été amassée.

Pour encourager la persévérance scolaire

Plusieurs établissements secondaires de la région possèdent une salle d’entraînement. L’école secondaire Ozias-Leduc offre aussi déjà des installations sportives à ses élèves. L’aménagement de ce nouveau gymnase devrait toutefois être particulièrement positif pour les jeunes garçons.

« On est plus sensible à la persévérance scolaire avec les garçons, souligne M. De Angelis. La salle d’entraînement nous permettra d’ajouter un élément de motivation lié à la poursuite de leurs études. »

Selon le directeur, tous les élèves sont heureux d’avoir prochainement accès à une salle d’exercices. Tous, sauf peut-être les étudiants de cinquième secondaire, qui regrettent de quitter l’école en juin sans pouvoir en profiter plus longtemps…

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires