Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 octobre 2018 - 12:00

Candiac

Une première navette autonome électrique sur voie publique au Canada

C’est avec fierté que Keolis Canada et la Ville de Candiac annoncent la mise en service officielle auprès des citoyens du premier projet de démonstration longue durée de navette autonome électrique sur voie publique en sol canadien.

La navette autonome vient ainsi compléter l’offre de transport collectif actuel de Candiac. Sur une période de 12 mois, durée du projet-pilote, près de 8 mois seront dédiés au service des citoyens. Ce projet a été rendu possible grâce à l’appui financier et à l’apport d’expertise du gouvernement du Québec, la collaboration de Propulsion Québec, la grappe des transports électriques et intelligents et du Technopôle IVÉO. 

La navette autonome électrique NAVYA circulera sur un parcours de 2 km entre le stationnement incitatif et le terminus d’autobus exo et l’intersection des boulevards Marie-Victorin et Montcalm Nord en effectuant plusieurs arrêts sur son passage, notamment à l’hôtel de ville, devant un complexe pour retraités et des entreprises locales. La navette autonome, qui cohabitera avec la circulation habituelle, permettra aux employés du secteur de rejoindre leur lieu de travail à partir du terminus d’autobus. 

Elle croisera notamment sur son parcours une intersection à quatre feux de signalisation communiquant avec le véhicule et une traverse de chemin de fer. Pendant la période hivernale, un projet de recherche et développement sur la capacité de la navette autonome électrique à s’adapter aux hivers québécois aura lieu sans passager à bord.

« Ce projet est passionnant car il s’agit d’un premier projet-pilote au Canada, et la façon dont celui-ci sera réalisé tracera la route pour les prochains. Pour Keolis Canada, l’offre de service multimodale est la clé de l’avenir du transport et les navettes autonomes électriques en sont un très bon exemple en venant compléter une offre déjà en place », souligne Marie Hélène Cloutier, vice-présidente expérience passager, marketing et commercialisation chez Keolis Canada. « L’engouement autour de ce projet dépasse nos attentes, ce qui est très porteur pour la suite ».

« Nous sommes extrêmement fiers de permettre aux Candiacois de participer à cette avancée historique. C’est une opportunité exceptionnelle pour nos citoyens de pouvoir circuler à bord de la toute première navette autonome électrique sur route mixte au Canada. Nous invitons tous les usagers du transport collectif, curieux et intéressés à venir l’essayer dès maintenant », invite le maire de Candiac Normand Dyotte.

Pour connaître les horaires, nous vous invitons à consulter le https://keoliscandiac.ca/

Une aide financière de 350 000 $ a été octroyée par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) par l’entremise du nouveau programme Innovation dans le cadre de la mesure de soutien aux projets de démonstration prévue dans le Plan d’action pour l’industrie du transport terrestre et de la mobilité durable.

La sécurité avant tout

Afin d’assurer la qualité du service qui sera offert et de réévaluer tous les aspects du projet pour garantir une desserte en toute sécurité, une période de test de deux semaines dans le cadre d’un protocole de marche à blanc mis en place en collaboration avec le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) et la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) a précédé la mise en service de la navette.

Les navettes autonomes électriques sont à la fine pointe de la technologie et sont conçues et fabriquées dans l’objectif d’effectuer des déplacements sécuritaires pour les passagers. En plus des différentes composantes qui lui permettent de détecter les obstacles (caméras avant et arrières, GNSS, odométrie et capteurs lidars), la navette autonome électrique est munie de deux boutons d’arrêts d’urgence, d’un frein d’urgence et d’un frein à main. Également pour des raisons de sécurité, Keolis Canada assure qu’un opérateur au service des passagers sera à bord de la navette autonome pendant toute la durée du projet-pilote.

Une expérience mondiale

Le groupe Keolis a testé la navette dans de multiples environnements, en collaboration avec le constructeur NAVYA, comptant lui-même à son actif plus de 25 projets dans 17 pays.  Keolis conduit cinq expérimentations de navette autonome de longue durée, en France, à Lyon depuis 2016 et à Paris, à l’aéroport Charles de Gaulle où les navettes croisent une route ouverte à forte circulation ainsi que dans le quartier d’affaires de la Défense, aux États-Unis à Las Vegas et au parc olympique de Londres au Royaume-Uni. Au total, Keolis opère 15 navettes autonomes et a transporté près de 110 000 passagers en toute sécurité dans le monde, auxquels va s’ajouter la navette autonome de Candiac.

La navette autonome électrique de NAVYA

La navette autonome électrique opérée par Keolis dans le cadre de ce projet-pilote comporte une capacité de 15 passagers et roule à une vitesse d’exploitation d’environ 25km/h. Ce véhicule facilite l'accès et les déplacements et favorise ainsi l'optimisation du temps des passagers, autant pour les usagers de transport en commun que sur site privé. Elle a été pensée et conçue pour optimiser et fluidifier les déplacements sur les premiers et derniers kilomètres.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.