Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 septembre 2011 - 00:00

Une plaque hommage et un changement de cap professionnel pour André Michel

Par Andréanne Brault

Toutes les réactions 1

L'artiste de Mont-Saint-Hilaire André Michel était récemment de passage en France, dans le cadre de la présentation de son exposition itinérante J'aurai ta peau. L'arrondissement du Pontet, situé dans le Grand Avignon, en a profité pour lui rendre hommage. Une plaque de marbre aux lettres d'or a été posée en haut de la porte de sa maison natale. Le but de cet honneur était de souligner le succès international d'une personne originaire de leur ville.

« C'est toujours agréable quand on parle de nous positivement, mais en même temps ça m'a surpris parce que je ne suis pas mort. C'est bien de profiter de cette reconnaissance de mon vivant », lance l'artiste.

Nouvelle direction générale à La Maison amérindienne

André Michel a profité de son entrevue au Vallée-du-Richelieu Express.ca pour annoncer qu'il a quitté la direction générale de La Maison amérindienne. C'est Chantal Millette qui a repris les rênes. Il restera toutefois présent pour aider bénévolement.

André Michel

« J'ai fais le choix d'être portraitiste et de peindre des gens avec qui j'ai vécu et que j'ai aimé. C'est une peinture de rapprochement, de partage et d'échanges. J'essaie de faire aimer une minorité par une majorité et de mieux faire connaître les premières nations », explique celui qui dessine beaucoup de croquis et qui les utilise ensuite pour créer de grands tableaux à l'huile. Il a présenté des expositions solos dans les musées de plusieurs pays.

Il est le fondateur de trois musées à Sept-Îles, du Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire et de La Maison amérindienne, en plus d'avoir été l'initiateur pour la protection et la mise en valeur des maisons Paul-Émile Borduas et Ozias-Leduc.

La Maison amérindienne

Sur le plan culturel, La Maison amérindienne vise à faire connaître des artistes des premières nations et des artistes non-amérindiens qui les mettent en valeur par la présentation d'expositions.

Il y a aussi un volet environnemental avec la mise en valeur et la protection d'une érablière ouverte gratuitement à tous les citoyens. Puis un côté gastronomique visant à mieux faire connaître l'apport des amérindiens à la cuisine internationale.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Je m'excuse d'être aussi directe, mais tout ceci est ridicule! André Michel n'est pas connu en France, ni à l'international. Je vis entre le Québec et la France, je connais assez bien le milieu des arts des deux pays, André Michel est inconnu du milieu sérieux de l'art dans ces deux pays. Ce n'est que lui qui se promeut et se connait lui-même! Il y a un seul endroit où tout le monde le connait: Mont-Saint-Hilaire. Et vous n'avez qu'à lire les archives des publications, il n'est pas très apprécié là-bas. Il faut arrêter de faire des hommages à n'importe qui, surtout quand ce sont eux-mêmes qui se quêtent des hommages et comme il dit, de son vivant, car le personnage n'a su que courir après la gloire tout son vivant... une gloire factice qu'il a inventée de toutes pièces! Alors svp, soyez sérieux, ne vous laissez donc pas prendre au piège!

    nanie - 2014-10-07 02:22