Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 juillet 2017 - 15:25

Chants de Vielles chasse la grisaille!

Par Salle des nouvelles

Malgré une météo capricieuse, plus de 5000 personnes ont envahi le village de Saint-Antoine-sur-Richelieu, du 30 juin au 2 juillet, pavoisé de banderoles et de chapiteaux à l'occasion de la 13e édition du festival de musique folk trad Chants de Vielles.

Bravant la grisaille, les festivaliers ont été aussi nombreux que l'an dernier à assister à la cinquantaine de spectacles et d'activités offerts aux grands et petits sur scènes et sous le chapiteau. 

Au total, quelque 25  formations, réputées et montantes, de la scène trad -  folk du Québec, de l'Acadie, des États-Unis, de Bretagne et d'Auvergne ont su enthousiasmer et toucher le public au cours de cette fin de semaine.

Parmi eux, mentionnons les Charbonniers de l’enfer, Discord, le duo breton Hamon-Martin, Puech-Gourdon-Brémaud du Centre France, le groupe acadien, Vishtèn et le grand Pete Sutherland avec le Pete’s Posse.

La Belle Équipe, formée des chanteurs nantais Roland Brou, Patrick Couton et des Québécois Liette Remon et Paul Marchand, se présentait à Chants de Vielles en grande première mondiale.

Le duo Falquet-Gemmes et le groupe Sophie - Fiachra & Carvou complétaient l'affiche variée et riche en découvertes de ce festival.
 
L’émotion au rendez-vous
Parmi les nouveautés 2017, la Veillée de chanson à Ptit Bonhomme Richer, nommée en l’honneur d’un grand ami du Festival, et chanteur bien connu de la région, a particulièrement touchée les participants.

Par ailleurs, « Le Chevreuil », le guitariste et chanteur André Marchand, reçu comme artiste en résidence par le festival, a invité tous les artistes à répondre à une chanson, créant ainsi un moment très touchant, célébrant la force du patrimoine vivant.
 
Pour toute la famille
La Maison de la culture et le parc ont principalement accueilli  les activités du volet jeune public, TRADALANNÉE. Mentionnons les temps forts À la recherche de la musique perdue, la Fanfare Fanfaronne et la participation haute en couleurs des enfants au Défilé, préparés puis dirigés par le Birdbone Theatre.

Le Bar du Quai s’est également animé tard en soirée, notamment par la présentation du spectacle parlures et parjures, de la formation Sacré Tympan, avec Pierre Labbé, Bernard Falaise, Pierre Tanguay et Michel Faubert, qui puise dans la tradition musicale pour parler d’une vision du monde actuelle et décapante.
 
Cette 13e édition avait tout pour s’inscrire dans l’histoire du festival. Les organisateurs ont su renouveler leur proposition, une fois de plus, afin que cet événement, petit et grand à la fois, conserve la place qu’il s’est taillé non seulement dans le paysage trad du Québec mais également à l'international.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.