Publicité
10 février 2019 - 15:00

Conférence

Les langues autochtones à l’honneur à la Maison amérindienne

Dans le cadre de sa programmation de conférences thématiques autochtones, La Maison amérindienne accueillera, le samedi 23 février à 14 h, madame Nicole O’Bomsawin, de la nation abénakise d’Odanak, pour partager son savoir sur le riche univers des langues autochtones.

Anthropologue et muséologue de formation, conteuse, militante écologiste portant la voix des femmes autochtones et conférencière acclamée, Nicole Nanatasis O’Bomsawin est une femme engagée aux multiples talents Son souci indéfectible pour la revitalisation de la culture abénakise et la valorisation de l’histoire, des traditions et des savoirs autochtones en général est au cœur de son travail depuis toujours. Récipiendaire d’un doctorat Honoris Causa en 2011 de l’Université de Montréal, cette fière représentante des Alnôbak (Abénakis) a entre autres longtemps dirigé et animé le Musée des Abénakis d’Odanak, fondé le groupe de danse Mikwobait (« celui qui se rappelle »), occupe le poste d’adjointe au développement de la Réserve de la biosphère du Lac Saint-Pierre, et siège sur le Conseil de bande d’Odanak.

Le temps d’un après-midi, madame O’Bomsawin vous fera voyager dans le riche univers linguistique des Premières Nations et dressera un constat de l’état contemporain des langues autochtones. Sa présentation célèbre également la fin de l’exposition des œuvres au graphite magnifiquement réalistes « Essence d’un peuple » de l’artiste abénakise Joyce Panadis, présentée jusqu’au 24 février 2019. Bienvenue à toutes et à tous, kolipaîo!

Les billets au coût de 10$ sont disponibles à La Maison amérindienne. Il vous est possible de payer par carte de crédit, carte débit ou en argent comptant. Les places étant limitées, veuillez communiquer avec nous dès maintenant par téléphone au (450) 464-2500 ou par courriel à animation@maisonamerindienne.com.

La Maison amérindienne est située au 510, Montée des Trente à Mont-Saint-Hilaire et a pour mission de favoriser les échanges, le partage et le rapprochement des peuples par le biais d’activités muséales, environnementales et gastronomiques mettant de l’avant le savoir et savoir-faire autochtone.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.