Publicité
20 mars 2015 - 16:29 | Mis à jour : 16:44

Les policiers du Québec lancent l'opération «Textes-tue au volant ?»

Les patrouilleurs de l’ensemble des services de police québécois s’unissent encore une fois pour une opération nationale concertée en sécurité routière, qui se déroulera du 23 au 29 mars prochains.

L’opération Textes-tue au volant ? ciblera les distractions au volant, particulièrement l’utilisation du téléphone cellulaire. Organisée en collaboration avec l’Association des directeurs de police du Québec, le Service de police de la Ville de Montréal et la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), elle alliera des activités de sensibilisation et d’intervention. Afin d’appuyer les actions policières, la SAAQ rediffusera un message radiophonique de prévention en matière de textos au volant.

Notons qu’en 2014, l’utilisation du cellulaire au volant a représenté une des principales causes de collisions sur l’ensemble du territoire québécois. Que ce soit pour parler ou pour envoyer des textos, cette action réduit considérablement l’attention et la concentration du conducteur, en plus d’augmenter les risques de commettre d’autres infractions au Code de la sécurité routière (CSR). Par exemple, la composition d’un texto au volant peut augmenter jusqu’à 23 fois le risque de provoquer une collision.

Rappelons également qu’en vertu de l’article 439.1 du CSR, le seul fait de tenir en main un appareil ayant une fonction téléphonique, tout en conduisant, constitue une infraction. Tout conducteur qui commet cette infraction s’expose à une amende de 120 $ et à trois points d’inaptitude.

Afin d’assurer la sécurité des usagers de la route, notons que plusieurs solutions de rechange s’offrent aux conducteurs. Utiliser l’application mobile Mode conduite, éteindre son téléphone cellulaire lors de ses déplacements, demander à un passager de prendre ses appels et ses textos et s’immobiliser dans un endroit sécuritaire et autorisé en sont des exemples.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.