Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
19 août 2018 - 12:00

Frais de déplacement, repas et hébergement

Aide financière pour les proches des personnes décédées d'un acte criminel

La ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Stéphanie Vallée, est heureuse d’annoncer la mise en place du Programme de soutien pour les proches de personnes victimes décédées à la suite d’une infraction criminelle.

Dans le cadre de ce programme, une aide financière sera versée aux proches d’une personne qui est décédée à la suite d’un acte criminel, par exemple ses parents, son conjoint ou ses enfants, en vue de les soutenir. Le Ministère entend ainsi alléger le fardeau financier que peuvent leur occasionner les dépenses qu’ils doivent engager pour assister aux procédures judiciaires contre la personne qui a commis cette infraction criminelle. Ainsi, des frais de déplacement, de repas et d’hébergement pourront notamment leur être remboursés. Grâce à leur présence au tribunal, les proches de la victime pourront aussi mieux comprendre les procédures judiciaires, ce qui peut les aider à traverser cette épreuve.

Ce programme sera offert par le Réseau des centres d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC), en collaboration avec le ministère de la Justice et un comité de partenaires externes.

« Le ministère de la Justice a agi en concertation avec les organismes du milieu pour mettre en place un programme qui répond bien aux besoins des proches d’une victime qui est décédée des suites d’un acte criminel. Par cette mesure, notre première volonté est de soutenir ces personnes en leur offrant une aide financière pour limiter leurs soucis pécuniaires et faciliter leur processus de deuil », indique la ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Stéphanie Vallée. 

« Le Réseau des CAVAC est heureux de contribuer à la mise en œuvre de ce programme, qui aidera financièrement les proches d’une personne qui est décédée à cause d’une infraction criminelle à assister aux procédures judiciaires. Nos intervenants sont à même de constater l’important besoin qu’ont les proches de mieux comprendre les procédures judiciaires. Par leur présence au tribunal, le plus souvent, les proches assimilent plus facilement l’information qu’ils ont reçue et ils réussissent à mieux gérer les émotions créées par ce deuil traumatisant », ajoute la directrice générale du CAVAC Montréal, Jenny Charest. 

Le Programme de soutien pour les proches de personnes victimes décédées à la suite d’une infraction criminelle est complémentaire aux services d’accompagnement à la cour offerts par les CAVAC. Les travaux pour sa mise en œuvre se poursuivront afin que les proches puissent bénéficier du programme dans les prochains mois. Les sommes offertes aux proches proviendront de dons versés aux CAVAC, qu’ils soient volontaires ou ordonnés par la Cour.

Pour en savoir plus sur le programme, visitez le site Internet des CAVAC.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.