Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 octobre 2018 - 10:00 | Mis à jour : 10:04

Saint-Jean-sur-Richelieu

Perquisitions importantes dans 13 résidences et neuf véhicules

Les enquêteurs de l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) Montréal, en collaboration avec ceux de l’ERM Montérégie et du service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, ont procédé récemment à une série de perquisitions en lien avec du trafic de stupéfiants sur l’Ile de Montréal et en Montérégie.

L’enquête tend à démontrer que ce réseau de trafic de stupéfiants, principalement actif dans la région de St-Jean sur Richelieu, est directement lié à des membres influents des Hells Angels.

Lors de cette opération, des perquisitions se sont déroulées dans le cadre d’une enquête qui est toujours en cours. Elles ont eu lieu dans 13 résidences et 9 véhicules.

Lors des perquisitions, les policiers ont saisi :

  • Plus de 46000$ en argent comptant;
  • Plus d’un demi kilo de cocaïne;
  • Plus de 17000 comprimés de méthamphétamines;
  • Imitations d’armes de poing, d’armes à plomb et des munitions.

Cette opération a mobilisé 90 policiers. En plus des enquêteurs de l’ENRCO, soulignons que le groupe tactique d’intervention et des maîtres-chiens ont été déployés au cours des perquisitions.

Depuis le début de ce projet d’enquête, les policiers ont saisi :

  • Plus de 187000$ en argent comptant;
  • Près de 200000 comprimés;
  • 2,3 kg de cocaïne;
  • Plusieurs armes à feu et imitations d’armes;
  • Des appareils électroniques et du matériel informatique;
  • De l’équipement et de la documentation liée au trafic.

L’Escouade nationale de répression du crime organisé a pour mandat de s’attaquer aux têtes dirigeantes du crime organisé, dont les membres en règle des Hells Angels. L’ENRCO Montréal est composée de policiers de la Sûreté du Québec, de la Gendarmerie Royale du Canada, du Service de police de la Ville de Montréal ainsi que du Service de police de Laval. 

L’ERM Montérégie est composée des policiers de la Sûreté du Québec et du Service de police de l’Agglomération de Longueuil.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.