Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 septembre 2017 - 13:52

La mairesse et le député convainquent le Ministère

Installation d'un panneau d’arrêt sur la rue de la Rivière Sud à Saint-Jean-Baptiste

Par Salle des nouvelles

La mairesse de Saint-Jean-Baptiste, Marilyn Nadeau, et le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, ont convaincu le ministère des Transports d’ajouter un panneau d’arrêt sur la rue Principale— officiellement rang de la Rivière Sud—comme le souhaitait plusieurs citoyens.
 
Depuis lundi dernier, les automobilistes qui passent par le rang de la Rivière Sud à Saint-Jean-Baptiste ont l’obligation de respecter un nouveau panneau d’arrêt, installé devant l’hôtel de ville. « C’est une demande des citoyens, raconte le député. Le Ministère avait installé un panneau temporaire pendant des travaux routiers, et la population avait manifesté son désir de le laisser en place une fois les travaux terminés. » En effet, plusieurs citoyens étaient d’avis qu’avec le nouvel arrêt, il était désormais plus facile et plus sécuritaire pour les cyclistes et les piétons de traverser la rue à cet endroit. « Plusieurs jeunes qui se rendent à l’école doivent traverser cette intersection. Des services de garde aussi, sans oublier ceux qui habitent à la résidence de personnes âgées », ajoute la mairesse Marilyn Nadeau. 

Avec la mairesse de Saint-Jean-Baptiste, le député a fait valoir le point de vue des citoyens locaux auprès du Ministère. « Nous avons trouvé un terrain d’entente et la voix des citoyens a été entendue », poursuit Simon Jolin-Barrette. « Évidemment, nous sommes présentement en période transitoire. Il faudra une certaine adaptation », indique madame Nadeau. « Mais je continuerai d’être à l’écoute des citoyens et nous ferons ce qu’il faut si des ajustements s’avéraient nécessaires. Je crois néanmoins que lorsque le pont Lacaille sera rouvert et que la circulation redeviendra normale sur la rue Principale, c’est là que la population pourra pleinement apprécier le fait que l’intersection est désormais plus sécuritaire », conclu-t-elle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.