Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 juin 2018 - 11:00

Bilan de fin de mandat

Jean-François Roberge, fier du travail accompli, plus optimiste que jamais pour sa circonscription

De retour en circonscription après la conclusion des travaux parlementaires à l’Assemblée nationale, et à quelques mois des prochaines élections provinciales, le député de Chambly Jean-François Roberge se dit fier du travail accompli avec la communauté depuis 2014.

Secondaires 4 et 5 à Chambly, ajout d’une gare du REM à l’intersection des autoroutes 10 et 35, assainissement de la Rivière Richelieu et sécurisation de la Route 116 : pour le député, qui sollicitera un deuxième mandat, « l’élection d’un gouvernement de la CAQ, à portée de main selon les récents sondages, est la clé de voûte pour achever le travail amorcé ensemble dans Chambly il y a quatre ans. »

La session parlementaire qui s’achève aura été l’occasion pour le député de Chambly de poursuivre les démarches pour faire avancer les intérêts de citoyens de Chambly, Carignan, Saint-Basile-le-Grand, Richelieu et Saint-Mathias.

Tout d’abord, Jean-François Roberge s’est battu, conjointement avec sa collègue d’Iberville Claire Samson et l’ensemble des maires de Rouville et du Bassin de Chambly, afin de préserver des services du CLSC du Richelieu, menacés de délocalisation. Le député Roberge affirme d’ailleurs continuer les démarches auprès du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, afin de faire renverser cette décision. « Et au final, si le gouvernement libéral refuse de préserver les services au CLSC du Richelieu, un gouvernement de la CAQ, lui, le fera », s’engage Jean-François Roberge.

Sa formation politique et lui sont également intervenus plusieurs fois à l’Assemblée nationale pour tenter de faire débloquer des dossiers locaux. Ainsi, la semaine dernière, son collègue de Masson, Mathieu Lemay, a pressé la ministre de l’Environnement d’intervenir afin de régler la crise du recyclage qui frappe plusieurs municipalités de la région, dont Chambly et Saint-Basile-le-Grand. Jean-François Roberge et Simon Jolin-Barrette sont également intervenus au Salon Bleu pour réclamer un meilleur soutien du gouvernement aux municipalités qui désirent mettre à jour leurs infrastructures de traitement des eaux usées, afin de mettre un frein aux milliers de déversements qui se produisent à chaque année dans le Bassin de Chambly et la Rivière Richelieu.

Jean-François Roberge a également défendu avec succès les intérêts de la Montérégie au sein même de sa formation politique. Ainsi, début juin, le porte-parole de la CAQ en matière de Transports Benoît Charrette a confirmé l’engagement de la CAQ de prolonger le REM jusqu’à Chambly et d’ajouter une gare à l’intersection des autoroutes 10 et 35, initiative réclamée par de nombreux élus locaux et citoyens. Cet engagement vient s’ajouter à celui formulé par François Legault, de passage à Chambly plus tôt cette année, d’agrandir l’école secondaire de Chambly et d’y ajouter les secondaires 4 et 5 en cas de victoire caquiste cet automne. «Avec ces engagements, la CAQ est clairement la formation politique qui a la meilleure offre pour répondre aux besoins des citoyens de la circonscription de Chambly. Et d’autres sont à venir!» se réjouit le député.

Dans d’autres dossiers, des progrès importants ont été faits, rappelle le député. Ainsi, à sa demande, le ministère des Transports a interdit le virage à droite au feu rouge aux intersections de la Route 116 à Saint-Basile-le-Grand, et allongé le temps de traverse pour les piétons. Ces demandes faisaient suite à de nombreux accidents tragiques, et parfois mortels survenus sur la Route 116 ces dernières années.

Concernant la situation de la Clinique médicale Saint-Basile, qui avait frôlé la fermeture faute de médecins de famille, le député affirme que les démarches faites pour soutenir la transformation de l’établissement en Groupe de médecine familiale (GMF) commencent aujourd’hui à porter leurs fruits : selon toute vraisemblance, un nouveau médecin de famille s’établira à Saint-Basile-le-Grand cet été. Si cela n’est pas suffisant pour répondre à la demande, reconnaît le député, « cet ajout fera une différence pour des centaines, peut-être même des milliers de patients-orphelins à Saint-Basile-le-Grand et dans la région, où ils sont encore trop nombreux. »

Comme c’est le cas depuis son élection en 2014, Jean-François Roberge a également fait le lien entre plusieurs organismes communautaires de la circonscription et les différents ministères à Québec. Ainsi, le député a obtenu du ministre de la Santé Gaétan Barrette une aide financière exceptionnelle de 5 000$ pour la Coopérative de solidarité VIVACIA, à Saint-Basile-le-Grand, qui accompagne les personnes vivant avec le cancer. Des démarches sont toujours en cours pour d’autres organismes, telle la FADOQ de Chambly, qui a présenté une demande à la ministre des Aînés pour le remplacement de l’unité de chauffage de ses locaux.

En circonscription, le député de Chambly a également été très actif : il a rendu hommage à de nombreux bénévoles de la circonscription lors du Gala de l’implication sociale du député de Chambly, qui a réuni plus de 200 personnes issues du milieu communautaire. En mai, il a procédé à la distribution de centaines d’arbres aux citoyens dans le cadre du mois de l’arbre et des forêts.

Et ce n’est pas terminé : le 8 juillet prochain aura lieu la cinquième édition de la Course du député Jean-François Roberge au profit des clubs sportifs de la région à Saint-Basile-le-Grand. Depuis la première édition de l’événement, en 2014, l’initiative a redistribué plus de 33 000$ au sein de la communauté, une réalisation dont le député est particulièrement fier : « concrètement, ces courses ont permis d’ajouter des livres dans les bibliothèques scolaires de nos jeunes, d’aider la famille d’un jeune lourdement handicapé de Chambly, de soutenir le Carrefour familial de Chambly et le CIER à Richelieu, et de soutenir les clubs sportifs de la région pour rendre la pratique du sport amateur plus accessible aux jeunes d’ici. Collectivement, nous avons fait une différence dans la vie de plusieurs jeunes de Chambly, Carignan, Richelieu, Saint-Mathias et Saint-Basile-le-Grand», estime Jean-François Roberge.

Alors que plusieurs députés ont annoncé leur retrait de la vie politique,  Jean-François Roberge confirme lui qu’il sera sur la ligne de départ en vue des prochaines élections provinciales, qui auront lieu le 1eroctobre prochain. « Je veux inaugurer l’agrandissement de l’école secondaire et la gare du REM à Chambly, je veux améliorer les conditions de vie de nos aînés, je veux qu’on améliore l’accès à notre système de santé aux citoyens de la région : plus que jamais, j’ai le désir de terminer le travail que nous avons amorcé ensemble depuis 2014. C’est pourquoi je solliciterai un nouveau mandat à l’automne, avec l’équipe la plus compétente pour mener à terme ces dossiers », conclut le député.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.