Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 juin 2018 - 11:00

Plan de la CAQ en transport et mobilité

« Pour une meilleure qualité de vie des citoyens de Borduas », annonce Simon Jolin-Barrette

La congestion routière nuit à la productivité collective, engendre de la pollution et prive les familles de temps précieux. Simon Jolin-Barrette, député de la CAQ, entend s’attaquer au problème, et les solutions avancées amélioreront la qualité de vie des citoyens de la circonscription de Borduas.

« Il y a trop de trafic sur les routes de la région. Les citoyens m’en ont souvent parlé. Cela ajoute du stress à leur vie : arriver à l’heure au travail, arriver à temps à la garderie, etc. », raconte le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette.

« La congestion routière nui à l’environnement, en plus d’entraîner d’importantes pertes économiques et de productivité. » Il rappelle qu’il n’est pas rare qu’à l’heure de pointe, les automobilistes soient au ralenti jusqu’au pont Arthur-Branchaud qui surplombe la rivière sur l’autoroute 20. « Et c’est sans compter la 116 qui refoule de plus en plus. » Pour s’attaquer au problème, la Coalition Avenir Québec propose un plan en trois axes. « Ce plan se déploiera notamment dans la Vallée-du-Richelieu », ajoute monsieur Jolin-Barrette.

Automobiles et fluidité


Le plan de la Coalition Avenir Québec propose l’élargissement de la 116 et de la 20 jusqu’à Beloeil, pour y ajouter, dans les deux sens, des voies réservées pour les autobus, les voitures électriques et les covoitureurs.

Le plan prévoit en outre d’ajouter une voie supplémentaire à l’autoroute 30, entre les autoroutes 20 et 10, et ce, dans les deux directions. « Cela aura comme effet de décongestionner l’autoroute 20, qui bouchonne souvent à la hauteur de l’autoroute 30. La fluidité augmentera à la hauteur de Saint-Mathieu et de Beloeil. »

Simon Jolin-Barrette souligne également que sa formation politique compte mettre en place des chantiers routiers 24 h sur 24 dans les zones non habitées, une initiative bien accueillie par des corps de métiers concernés.

Transport collectif et flexibilité


« Nous voulons faire du transport collectif une option attrayante. Concrètement, pour les gens qui prennent le train à Mont-Saint-Hilaire et à McMasterville, cela se traduira par une augmentation de la fréquence des départs et des arrivées. Une aide financière aux municipalités est aussi prévue, afin que les coûts afférents à ces changements ne soient pas refilés aux résidents », explique-t-il. « Cela signifie également que nous mettrons en place davantage de stationnements incitatifs. »

Le député indique également que la Coalition Avenir Québec souhaite que le REM se rende jusqu’à Saint-Bruno et Sainte-Julie, dans l’axe de l’autoroute 30. « Cela aura un impact positif pour les résidents de Borduas, qui en bénéficieront », poursuit-il.

Pour l’économie et la modernité


Le dernier axe englobe quant à lui l’utilisation de technologies intelligentes qui participeront à l’amélioration de la fluidité du réseau routier. « Des systèmes novateurs pour une meilleure synchronisation des caméras de circulation, des feux intelligents, des senseurs. Il faut actualiser ce système routier que les Libéraux ont laissé à la dérive. La congestion routière nuit à l’environnement, mais aussi à l’économie et à la qualité de vie des citoyens. »

Simon Jolin-Barrette planche également sur d’autres annonces en transport qu’il dévoilera durant la campagne électorale.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.