Publicité
14 août 2018 - 09:00

Le candidat de la Coalition Avenir Québec dans Saint-Jean

Stéphane Laroche se positionne pour une meilleure conciliation travail-famille

Stéphane Laroche, candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Saint-Jean, annonce qu’il fera de la famille l’un de ses enjeux électoraux. Il est d’avis que seul un gouvernement de la CAQ mettra le bien-être des familles au centre de ses décisions.

Le candidat pour la Coalition Avenir Québec considère qu’il faut soutenir les personnes qui souhaitent agrandir leur famille. Il mentionne que les dernières années ont été synonymes d’une hausse des frais imposés aux familles, sans nécessairement une hausse de la qualité des services : hausse des tarifs de garderie, augmentation des taxes scolaires et du prix de l’électricité et plus encore.

« La CAQ promet de mettre en place des mesures financières et sociales pour aider les familles tels une baisse des taxes scolaires, une meilleure gestion des listes d’attente et des horaires plus flexibles dans les centres de la petite enfance. Les personnes voulant des enfants devraient être encouragées par l’État et non le contraire », explique M.Laroche.

Stéphane Laroche stipule qu’un gouvernement de la CAQ se penchera sur la conciliation travail-famille. « Un des plus grands défis pour les familles d’aujourd’hui est la conciliation travail-famille », souligne Stéphane Laroche.

« Étant moi-même père de trois jeunes enfants, je suis attentif aux problématiques soulevées par la vie quotidienne des parents. La réalité est qu’une partie de notre population travaille à l’extérieur de Saint-Jean-sur-Richelieu et doit se dépêcher pour aller chercher les enfants à la garderie et à l’école. Si nous ajoutons à cela le trafic automobile et les réparations fréquentes sur les routes, la pression sur nos horaires déjà surchargés est tout simplement insoutenable à long terme », conclut Stéphane Laroche, candidat de la CAQ dans Saint-Jean.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.