Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 septembre 2018 - 15:00

Élections provinciales 2018

Jean-François Roberge et Marguerite Blais à la rencontre des aînés de la région

Visites à la FADOQ du Bassin de Chambly, à la Résidence Rivière Richelieu, au Centre d’Écoute Montérégie, à la Gerbe Dorée et diner avec les membres de l’Entraide Plus : le député et candidat de la Coalition Avenir Québec dans Chambly, Jean-François Roberge, a résolument axé le jour 19 de sa campagne électorale sous le thème des aînés.

Lui et Marguerite Blais, l’ex-ministre des Aînés, étaient en mode écoute, lundi, auprès des aînés de Chambly, Richelieu, Carignan, Saint-Mathias-sur-Richelieu et Saint-Basile-le-Grand.

En point de presse, Marguerite Blais a expliqué avoir répondu à l’invitation de son collègue avec grand plaisir. « Depuis son élection en 2014, Jean-François est particulièrement sensible à la cause des aînés. En 2016, il a organisé, avec François Paradis, une consultation sur les conditions de vie des aînés de la région. Les problématiques qui y ont été soulevées ont inspiré plusieurs de nos propositions. » 

À ce titre, elle cite notamment la proposition de la CAQ de rendre obligatoire la dénonciation de la maltraitance envers les aînés, la lutte contre l’isolement et la solitude et la bonification des soins à domicile, des enjeux qui avaient été soulevés lors de la consultation. Jean-François Roberge ajoute également que la baisse de 40% de la taxe scolaire promise par son parti en Montérégie permettra d’alléger le fardeau fiscal des aînés et de favoriser leur maintien à domicile.

Marguerite Blais a également profité de l’occasion pour donner plus de détails sur une promesse-phare de sa formation politique pour les aînés, à savoir la création d’un réseau de Maisons des aînés. « Contrairement aux CHSLD, les Maisons des aînés seront de vrais milieux de vie, modernes, avec un réel confort pour les résidents. Les aînés ne sont pas uniquement des gens malades. Ce sont des personnes comme vous et moi, qui ont énormément donné pour construire le Québec dans lequel nous vivons aujourd’hui. Les Maisons des aînés, c’est la fin des patates en poudre, c’est la fin du rationnement du nombre de bains par semaine, des chambres petites, délabrées et non-climatisées », d’illustrer Mme Blais.

Crédit photo: Courtoisie 

Madame Blais a également réitéré la proposition de mettre en place une première politique nationale sur les proches aidants. « l’amélioration des conditions de vie des proches aidants et du support qui leur est offert par le gouvernement est essentiel. Les proches aidants, ce sont des gens de cœurs qui se dévouent à l’année longue, sans rien demander en retour. Ici dans Chambly par exemple, des organismes comme l’Entraide Plus font un travail exceptionnel auprès de clientèle vulnérable et auprès des proches aidants. Nous devons maintenant les aider à les aider. »

Les candidats de la CAQ dans Iberville et Saint-Jean, Claire Samson et Louis Lemieux, étaient également présents au point de presse. Ceux-ci ont expliqué être particulièrement sensibles aux conditions de vie des aînés de leur région.

« Pour moi, faire plus, faire mieux, et notamment pour nos aînés à Saint-Jean-sur-Richelieu, ce n’est pas qu’un slogan, c’est la raison de mon entrée en politique», d’illustrer Monsieur Lemieux. Claire Samson a pour sa part réitéré l’engagement de la CAQ de rapatrier les services perdus au CLSC du Richelieu en juillet dernier suite à l’inaction de Gaétan Barrette, une décision vécue comme une véritable gifle par de nombreux aînés de la région. Pourquoi avoir choisi la campagne électorale pour faire cette nouvelle tournée auprès des aînés? «Évidemment, car nous voulons faire connaitre, d’une part, nos propositions aux aînés de Chambly. Mais surtout, car leurs conditions de vie évoluent constamment, et les problématiques auxquelles ils et elles font face également. Si nous voulons restés connectés sur leur réalité, il faut les consulter, continuellement. Et la campagne électorale est un moment particulièrement propice à de tels échanges », de conclure Jean-François Roberge.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.