Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 juin 2017 - 13:45

La médiation familiale: parce que tout le monde y gagne

article commandité

Une séparation est souvent un événement stressant et difficile à vivre pour tous les membres de la famille. Les émotions sont à fleur de peau au moment où les ex-conjoints doivent discuter de questions cruciales comme la garde des enfants, la pension alimentaire ou le partage des biens. Dans ce contexte, il est normal que certaines personnes aient du mal à dialoguer et à s’entendre sur des enjeux aussi importants. La relation entre les ex-conjoints s’envenime parfois, ce qui a de fâcheuses répercussions sur les enfants.

Un médiateur familial accrédité vous aidera à régler vos conflits à l'amiable ou simplement à gérer une séparation pour qu’elle se déroule bien. Et leur approche fonctionne. Le ministère de la Justice du Québec rapporte que 80 % des couples en rupture ont réussi à conclure une entente à l’amiable durant une médiation.

L’approche du médiateur

Le médiateur a une priorité: que les ex-conjoints en arrivent à une entente qui soit durable et acceptable pour toutes les parties en cause. Il est neutre, impartial et n’a aucun pouvoir de décision. Il veille notamment à ce que les ex-conjoints aient chacun l’occasion d’exprimer leurs besoins. Il s’assure aussi que l’intérêt des enfants reste au centre des discussions quand ce n’est pas le cas.

Il n’y a pas de perdant dans une médiation réussie. Au contraire, elle permet aux ex-conjoints de trouver des solutions personnalisées et adaptées aux besoins de chaque membre de la famille. Une séance de médiation est tout le contraire d’un tribunal où règne un climat d’affrontement.

Les retombées positives de la médiation

Parce qu’elle est le résultat de compromis volontaires, une entente issue de la médiation est plus souvent respectée et moins souvent contestée qu’un jugement imposé par le tribunal. Les ex-conjoints qui s’entendent à l’amiable sont aussi plus susceptibles de développer une bonne relation parentale par la suite. Ils ne sont plus un couple, mais ils resteront toujours des parents. Il est donc important qu’ils soient disposés à collaborer dans le futur pour le bien-être de leurs enfants.

Une solution moins coûteuse

Un autre avantage de la médiation est qu’elle est deux fois moins coûteuse en moyenne qu’une démarche devant un tribunal. Si vous avez au moins un enfant à charge, le ministère de la Justice paie pour vous les honoraires d’un médiateur pendant cinq heures de séances. Pour la révision d’un jugement ou d’une entente, au sujet de la pension alimentaire par exemple, le ministère vous offre 2 h 30 de médiation gratuite. Si vous n’avez pas d’enfant à charge, vous devrez assumer les frais de la médiation. Elle demeure cependant moins coûteuse que le recours aux tribunaux. La médiation permet également de régler les détails de votre séparation beaucoup plus rapidement que si vous demandiez à un juge de trancher.

Des échanges confidentiels

Il est important de savoir que les séances de médiation sont entièrement confidentielles. Rien de ce que vous direz ne pourra être utilisé devant un tribunal. Si vous avez volontairement entrepris une médiation, vous pouvez y mettre un terme à tout moment et sans avoir d’explications à donner. Se retirer d’une médiation ne sera pas retenu contre vous par un juge.

À noter que la médiation n’est pas appropriée pour tous les couples en situation de rupture, comme dans les cas de violence conjugale par exemple.

Des professionnels compétents

Seuls les médiateurs accrédités peuvent offrir des services de médiation familiale au Québec. Ils sont issus de plusieurs professions. Certains sont avocats, d’autres sont notaires, psychologues ou travailleurs sociaux pour ne nommer que ceux-là. Tous les médiateurs accrédités doivent suivre une formation spécialisée de plus de 100 heures. Peu importe leur cheminement professionnel, ils sont compétents dans tous les aspects relatifs à la gestion d’une séparation. Les avocats, par exemple, doivent suivre une formation en psychologie de 30 heures avant d’être accrédités.

Si vous avez des questions au sujet de la médiation familiale, n’hésitez pas à communiquer avec un médiateur. Vous n’avez rien à perdre en entreprenant une médiation. Au contraire, tout le monde y gagne.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.