Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 octobre 2017 - 10:45

Les risques associés aux travaux en hauteur et comment s'en prémunir ?

Article commandité

Les travailleurs en hauteur sont les plus exposés aux accidents mortels sur le lieu de travail au Québec. À quoi faut-il particulièrement prêter attention pour les éviter ?

Quels sont les différents risques associés aux travaux en hauteur ?

Les risques de chute sont présents lors d’un travail en élévation, depuis un moyen d’accès en hauteur provisoire ou permanent :

  • toiture,

  • silo,

  • trémie,

  • échelle,

  • escabeau,

  • plateforme roulante,

  • échafaudage,

  • nacelle,

  • escaliers,

  • passerelle,

  • échelle à crinoline

Le risque de chute est également présent lors de travaux à proximité d’une ouverture :

  • puits,

  • fosse,

  • cave

Les risques liés aux moyens d'accès

L’utilisation des moyens d’accès en hauteur peut encore comporter des risques de :

  • glissades sur la surface d’évolution,

  • entorses lors des descentes,

  • chocs à la tête lors d’interventions sous les structures,

  • dangers liés à l’accès aux machines mobiles (passage d’une télébenne, chemins de roulement d’un pont roulant, etc.),

  • dangers liés aux éléments de transmission (courroie, chaînes, pignons, etc.)

Risques et dangers : deux notions distinctes

Il est important de rappeler que, juridiquement, les notions de risque de chute et de danger de chute sont distincts. Les risques sont considérés comme moindres par rapport au danger de chute.

La notion de risque vise un plus grand éventail de situations que la notion de danger. Le législateur utilise alors différemment les notions de risque et de danger.

Comment s'en prémunir ?

Le Code de sécurité pour les travaux de construction (CSTC) prévoit diverses obligations pour l’employeur visant la protection des travailleurs contre les chutes.

Les équipements de protection individuelle sont généralement les plus courants puisqu'ils permettent aux travailleurs de se protéger des dangers de chute.

L'installation d'un garde corps extérieur comme protection antichute par excellence est un dispositif pour les travaux effectués à plus de 3 mètres de hauteur. La CNESST impose pour toute bâtisse ayant une hauteur de plus de 3 mètres (ou 10 pi.) avec un accès au toit d'être munie d’un garde-corps.

Limiter les causes

La prévention est une façon supplémentaire de limiter les chutes de hauteur. Les principales causes en sont :

  • défaut d’analyse, de conception et de formation,

  • moyens d’accès non adaptés,

  • postes de travail en hauteur non adaptés,

  • moyens d’accès en déséquilibre ou matériel en mauvais état,

  • mauvaise réception lors de la descente

La prévention consistera dès lors à considérer que ces causes sont fortement probables et donc à éliminer par tous moyens.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.