Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 décembre 2017 - 11:33

L'anglais, une nécessité en entreprise ?

Article commandité

Même si la langue de prédilection demeure le français au Québec, il ne faut pas oublier que l'anglais est essentiel dans de nombreuses situations d'affaires.

Quelques faits et chiffres

  • plus de 40 % de la population québécoise est déclarée bilingue

  • à Montréal, plus du tiers des travailleurs utilisent l'anglais autant que le français dans l’exercice de leurs fonctions

  • dans les villes de Montréal-Ouest, Hudson, Hampstead, Baie-D'Urfé, Senneville, Pointe-Claire, Westmount et Beaconsfield la population est majoritairement anglophone

  • En moyenne, les travailleurs bilingues ont un revenu 40 % supérieur à celui des travailleurs unilingues

Des obligations légales

D'un point de vue légal, les compagnies d'une certaine taille, qui ont plus de 2 millions $ de charge salariale, ont des obligations à remplir concernant la formation de leur personnel.

La Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre, aussi appelée loi sur les compétences ou loi 90, a été mise en application dans ce sens.

Une certaine liberté dans le choix des activités est laissée à l'employeur ou à l'employé. Pour qu’une activité de formation soit jugée admissible, elle doit :

  • contribuer à améliorer la qualification et les compétences du personnel de l’entreprise

  • respecter toutes les conditions prévues par la Loi

En quoi la maîtrise de l'anglais améliore-t-elle les compétences ?

Quand on choisit de se perfectionner grâce un cours d'anglais en entreprise c'est une valeur ajoutée qui est apportée à l'entreprise autant qu'à soi-même. Langue du commerce international, l'anglais est présent de manière dominante tant au sein des échanges commerciaux et industriels qu'au niveau des produits (notamment informatiques ou électroniques, dans les télécoms, etc.).

La maîtrise d'une seconde langue telle que l'anglais aide dans de nombreux domaines d'affaires à acquérir un niveau international de conduite de ses activités professionnelles. Si bien entendu ceci reste valable principalement dans le secteur tertiaire, il ne faudrait pas négliger toute la valeur éducative liée à la maîtrise d'une seconde langue.

Quelles formations ?

Plusieurs certificats officiels de compétences sont délivrés et reconnus au Canada :

  • le système international de tests de la langue anglaise (IELTS)

  • le programme canadien d’évaluation du niveau de compétence linguistique en anglais (CELPIP)

  • l'évaluation des compétences en anglais langue étrangère (TOEFL)

Les cours peuvent être privés, en groupe ou dispensés en entreprise. Les différents types de formations et d'améliorations des compétences peuvent concerner le niveau de conversation, la pratique commerciale ou les échanges écrits courants (courriers, courriels, etc.).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.