Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 février 2018 - 16:46

Mal de dos : les métiers les plus touchés

Article commandité

Prédisposition génétique ou pénibilité du travail, le mal de dos coûte de plus en plus cher à tout le monde: arrêts de maladie, médicaments, soins à répétition… Quels sont les métiers les plus touchés et comment s’en prémunir ?

Le milieu professionnel : une source de stress et de maux

Tout le monde connaît l’expression en avoir plein le dos ! Pour autant, certaines catégories professionnelles sont plus touchées que d’autres sur le plan strictement physiologique du terme.

  1. Les métiers où l’on porte de lourdes charges

On surestime souvent nos capacités physiques. Or les charges lourdes mettent nos lombaires à rude épreuve, d’autant que le plus souvent elles sont soulevées dans des positions inadéquates. Ainsi, les ouvriers du bâtiment, les déménageurs, les manutentionnaires, les infirmiers et auxiliaires médicaux, les agriculteurs ou encore les kinés représentent une population à haut risque pour le dos.

  1. Les métiers nécessitant une position assise

Rester assis de longues heures provoque des tensions sur la nuque et des douleurs en bas du dos. Là encore, les mauvaises positions au travail ne font qu’amplifier le phénomène. Les employés de bureau, les chauffeurs, les caissières pour ne citer qu’eux se plaignent de lombalgie, de sciatique ou souffrent d’un déplacement d’un disque lombaire. Or une douleur installée et non prise en charge devient chronique.

  1. Les tâches répétitives

De nombreuses tâches dans l’industrie ou les métiers de service sont à l’origine de douleurs dorsales au premier rang desquels on trouve les femmes de ménage, les puéricultrices ou les métallurgistes… En cause ? Une trop grande sollicitation de la ceinture lombaire.

Des solutions simples à mettre en œuvre

  1. S’équiper

La prévention de la santé au travail préconise la mise en place d’équipements adaptés.

  • Pour toutes les professions nécessitant une position assise prolongée, obtenez des conseils pour une chaise de bureau à Montréal. Choisie en fonction de votre métier, elle optimisera vos conditions de travail tout en respectant les normes de santé pour votre dos.

  • Pour celles imposant de lourdes charges, la loi impose des équipements spécifiques et des formations à leur utilisation.

  1. Pratiquer une activité physique

 Le sport est idéal pour renforcer notre système musculo-squelettique. Et si vous n’avez pas le temps, pensez à des choses très simples :

  • aller au boulot en vélo par exemple ;

  • pratiquer des étirements le matin en position allongée, jambes surélevées sur une chaise pendant 10 minutes ou vous étirer en suspension sur une barre, genoux pliés à terre.

  • Faire de la gym douce à la pause déjeuner ou après le travail, 2 à 3 fois par semaine.

  1. Adopter une alimentation équilibrée

Certains aliments sont à privilégier pour leurs apports essentiels en nutriments : les fruits frais ou secs (noisettes, noix), les légumes, le jaune d’œuf, le foie, les crustacés, le saumon, les céréales complètes et le thé vert.

Qu’on se le dise : le mal de dos n’est pas une fatalité pour qui engage une véritable démarche de prévention.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.