Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 mars 2018 - 15:00

4 maladies professionnelles les plus courantes

Article commandité

Dans certains métiers, les risques de souffrir d’une maladie professionnelle sont plus élevés que dans d’autres. Cela dépend de divers facteurs, tels que l’exposition à des substances néfastes, la répétition de mouvements ou encore les pressions psychologiques. Voici la liste des 4 maladies professionnelles les plus courantes.

  1. Le syndrome du canal carpien

Dans la grande majorité des cas, les maladies professionnelles sont des troubles musculo-squelettiques. Directement liées à une répétition excessive de certains mouvements ou à une mauvaise posture de travail, ces pathologies sont très variées.

La première est le syndrome du canal carpien. À force de répéter les mêmes mouvements de la main et du poignet, le nerf médian du poignet se comprime dans le tunnel carpien. Il en résulte des douleurs, des engourdissements et une perte de la dextérité. Les professionnels comme les kinésithérapeutes, les boulangers ou encore les tennismen y sont souvent confrontés. En cas de doute, vous pouvez confirmer un symptôme du tunnel carpien auprès d’un médecin.

  1. Le lumbago

Cette deuxième maladie professionnelle courante est aussi un trouble musculo-squelettique. Le lumbago est une douleur lombaire plus ou moins intense, due à une contracture musculaire. Elle est assez fréquente chez les personnes qui exercent un métier nécessitant de porter des charges et de se baisser régulièrement (manutentionnaires, éducateurs de jeunes enfants, etc.).

De plus, à force de piétiner, les serveurs, vendeurs et autres hôtes d’accueil souffrent souvent du lumbago.

  1. Les affections pulmonaires

Dans une autre catégorie, on trouve également différentes pathologies professionnelles respiratoires. Elles surviennent lorsque les travailleurs sont soumis à des substances nocives, qu’ils inhalent (amiante, vapeurs de goudron, pesticides, etc.). Ces affections pulmonaires peuvent toucher les ouvriers, les agriculteurs, les peintres, etc.

Les conséquences peuvent être variées : toux, difficultés à respirer, formation de tumeurs, etc.

  1. Les troubles auditifs

Enfin, les personnes travaillant dans un environnement bruyant peuvent développer des troubles auditifs. C’est notamment le cas dans le secteur manufacturier, l’industrie lourde ou encore le BTP. À titre informatif, un marteau piqueur produit un son à 115 décibels, un concert de rock’n roll à 110 dB, une tondeuse à 100 dB et un broyeur à ordures à 80 dB.

Constamment confrontés à des bruits importants, les tympans perdent progressivement leur acuité auditive, de manière irréversible. C’est pourquoi il est essentiel de porter des équipements de protection (casque, bouchons d’oreilles).

Conclusion

Si vous souffrez d’une de ces maladies professionnelles, consultez un médecin sans attendre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.