Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 juin 2018 - 15:00

Henryville bénéficie d’une cure de reboisement majeure

Le mercredi 30 mai dernier, une plantation de plus de 800 arbres a été complétée dans deux secteurs de la Municipalité de Henryville ainsi que dans la cour de l’école Capitaine-Luc-Fortin où une quarantaine d’arbustes aux fruits comestibles ont également été mis en terre.

Subventionné par Arbre-Évolution

Arbre-Évolution, qui vient de compléter un 4e projet dans la vallée du Richelieu ce printemps, a mis sur pied le Programme de Reboisement SociaIil y 4 ans. « L’objectif est de rallier des partenaires financiers sous l’angle de la compensation-carbone. Des PME et organismes réduisent leur empreinte écologique en soutenant notre programme », explique Simon Côté, coordonnateur général d’Arbre-Évolution Coop de solidarité. La plantation des quelques 750 arbres plantés sur les terrains de la municipalité a ainsi été financé en grande partie par les membres de la Délégation des YMCA du Québec pour le Forum Social Mondial 2018 ayant eu lieu au Brésil en mars dernier. « Parfois, on doit voyager beaucoup pour aller trouver des solutions afin d’améliorer le monde. Nos délégations adorent réduire leurs impacts écologiques en soutenant le reboisement social au Québec avec nos amis d’Arbre-Évolution », précise Caterina Milani, coordonnatrice aux initiatives internationales du YMCA dont le soutien dans ce projet dépasse les 4000$.

Les 60 arbres plantés sur le terrain de l’école ont quant à eux été subventionnés par les revenus du www.calculcarbone.org, la calculatrice de compensation des GES en ligne d’Arbre-Évolution.

Un projet préparé depuis plus d’un an

L’école Capitaine-Luc-Fortin avait le projet d’aménagement et verdissement de sa cour d’école dans ses cartons depuis 2011. « Ça fait longtemps qu’on imagine un espace vert et éducatif de qualité pour nos jeunes. Grâce aux contributions des commerces locaux, de notre députée et de quelques subventions, nous avons amassés quelques 30 000$ pour qu’il devienne une réalité ! » confirme Fanny Delisle, mère de deux enfants qui fréquente l’école et instigatrice de la démarche. L’aménagement a été planifié de manière à représenter les différentes régions biogéographiques du Québec et éduquer les jeunes sur la valeur de nos forêts. Un impressionnant total de 47 essences différentes ont été plantées. « Les élèves vont pouvoir comprendre un peu mieux la richesse de notre flore forestière et en quoi elle est bonne pour eux », précise Johanne Savoie, directrice de l’école, qui a réservé plus de 7000$ pour la mise en œuvre de la portion « aménagement paysager ».

Une municipalité proarbre

Du côté de la municipalité, on affirme que la plantation a pour but d’augmenter l’indice de canopée (couvert forestier) et de protéger du vent le Parc des Copains, situé au centre du village. « On est très heureux qu’un programme comme celui-là existe. Ça nous motive à passer à l’action et préparer l’avenir ! » s’exclame Mme. Charbonneau, mairesse d’Henryville. Près de 650 arbres ont été plantés dans le secteur de la rue Champlain, au sud, et une centaine de conifères ont servi à ériger les haies brise-vent du parc public. « On tient à remercier l’équipe d’Arbre-Évolution qui, malgré les imprévus, ont réussi à trouver l’énergie pour compléter la plantation dans les temps », rajoute Mme. Charbonneau.

Présents durant trois journées consécutives, les socio-arboriculteurs de la coopérative de solidarité ont pu compter sur des bénévoles locaux pour reboiser les terrains de la municipalité. « On est très chanceux de faire du reboisement social. On travaille avec tout le monde et l’atmosphère est toujours excellente. Merci à tous ! » conclut Julien Hamelin-Lalonde, chargé de projet d’Arbre-Évolution.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.