Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 juillet 2018 - 10:16

Texte commandité

Capsulite de l’épaule : de quoi s’agit-il ?

La capsulite est un raidissement progressif de l’épaule : en fait, la capsule qui entoure l’articulation se rétracte provoquant une douleur. On l’appelle aussi le syndrome de l’épaule gelée. Il s’agit d’une affection bénigne. La guérison en revanche est très longue, entre 18 mois et deux ans. Quelles en sont les causes et les traitements ?

Les causes de la capsulite de l’épaule

La capsulite est parfois sans cause, on la dit primitive. Elle touche principalement les femmes entre 40 et 60 ans. Mais elle est aussi la conséquence d’un traumatisme dans le cadre d’un accident du travail. On la confond souvent avec une tendinite. 

Parmi les maladies qui peuvent déclencher une capsulite, on trouve :

  • Le diabète,
  • Une pathologie neurologique,
  • Un infarctus du myocarde,
  • Certains médicaments tels que les antibiotiques prescrits pour soigner une tuberculose, l’épilepsie, le VIH…
  • Une immobilisation longue consécutive à une chirurgie,
  • Un problème de thyroïde,
  • La maladie de Parkinson.

Sans soin, elle peut s’aggraver.

Les symptômes de la capsulite

Dans la phase 1, elle se manifeste par des douleurs nocturnes, une raideur, une gêne à l’endormissement. On éprouve des difficultés à faire sa toilette, se coiffer et à s’habiller. Les femmes auront des difficultés à porter les enfants sur la hanche.

L’amplitude devient ensuite de plus en plus difficile et occasionne un handicap dans les activités quotidiennes et professionnelles, notamment pour les mouvements en rotation externe. 

Les traitements

Un bilan de santé doit être effectué en première intention ainsi qu’une radio pour poser le diagnostic. L’objectif des traitements est de retrouver la mobilité de l’épaule.

En phase 1, le médecin prescrira des antidouleurs, voire des anti-inflammatoires pour soulager et retrouver le sommeil. Au besoin, une infiltration de corticoïdes sera conseillée. L’application d’une compresse chaude ou froide, plusieurs fois par jour, atténuera la douleur.

Le traitement de fond prendra en charge l’enraidissement. Généralement, il est recommandé de suivre un traitement de physiothérapie à Montréal. C’est le traitement le plus naturel. Il garantit 90% de guérisons sans chirurgie. L’assiduité est évidemment essentielle. Il s’agit d’un programme d’exercices d’étirements et de flexions au long cours.

Une arthrodistension sera entreprise dans les cas plus complexes de la capsulite de l’épaule, en cas de diabète par exemple. Elle est réalisée sous anesthésie locale. On infiltre du sérum physiologique puis, à la fin de l’intervention, des dérivés corticoïdes.

En dernier recours, on procède à une mobilisation sous anesthésie générale.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.