Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
31 juillet 2018 - 11:54

Texte commandité

L’histoire des pâtes italiennes

Il existe plus de 310 formes de pâtes italiennes portant 1300 appellations différentes, selon les régions. Ces pâtes, considérées aujourd’hui comme un aliment de base, sont appréciées pour leur simplicité et leur goût délicieux. C’est sans doute parce qu’elles existent depuis si longtemps qu’elles font partie des aliments les plus mangés dans le monde.

Mais d’où viennent-elles? Nous avons tous entendu la légende de Marco Polo qui « importa » les pâtes en Italie en 1295 à son retour de Chine. Or, il n’en est rien.

Une origine incertaine

D’après ce qu’on en sait, les plus anciennes formes de pâtes alimentaires proviendraient effectivement de la Chine et dateraient de 2000 à 5000 ans avant notre ère. Elles étaient alors fabriquées avec des farines de millet.

Néanmoins, certains documents attestent la présence de pâtes en Mésopotamie, bien qu’elles semblent différer de celles que l’on connaît aujourd’hui. Par ailleurs, les historiens ont découvert d’autres documents faisant référence à de la pâte faite de farine et d’eau puis bouillie au Moyen-Orient et datant des premiers siècles de notre ère. On a aussi découvert des traces de pâtes de blé dur importées par les conquérants musulmans en Sicile autour de l’an 800.

Il existe également des livres de recettes de la Rome antique où l’on parle de laganum, un plat de feuilles de pâte frites dans l’huile. Si cela ne ressemble pas vraiment aux lasagnes d’aujourd’hui, il semble que la recette ait peu à peu évolué pour devenir un assemblage constitué de couches de pâtes farcies de viande.

Il faut attendre le XIIe siècle, et plus précisément l’an 1154, pour trouver une véritable mention des pâtes en Italie. Le géographe arabe Al Idrissi indique que la Sicile exporte des pâtes sèches à base de semoule et en forme de fil. On en faisait également le commerce dans les régions de Gênes et de Pise.

Cependant, à cette époque, les pâtes étaient une nourriture de luxe, car la semoule de blé dur est difficile à pétrir. Leur production nécessite donc une importante main-d’œuvre. Ce n’est qu’aux XIVe et XVe siècles qu’elles sont devenues populaires, grâce à leur facilité d’entreposage, notamment sur les navires. Et cela leur a permis de parcourir le monde.

C’est aussi lors de cette période que les premières machines pour fabriquer des pâtes font leur apparition. La technologie s’est peu à peu répandue et la production de masse des pâtes a fini par s’imposer, bien qu’il existe toujours des pâtes faites à la main.

Un héritage culturel

Et que seraient les pâtes sans sauce tomate? Bien que cette combinaison nous semble indispensable, il faut savoir que la première recette de pâtes à la sauce tomate n’a été éditée qu’en 1790! Avant cela, les pâtes se mangeaient seules, avec les doigts.

Comme les pâtes font partie intégrante de la culture et de la cuisine italiennes, l’Italie s’est dotée d’une loi sur leur production et leur commerce en 1933. Elle est toujours valide.

Aujourd’hui, il existe même des organismes officiels des pâtes, autant à l’échelle nationale qu’internationale, ainsi qu’une journée mondiale des pâtes qui a lieu le 25 octobre de chaque année depuis 2009.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.