Publicité
15 mars 2019 - 12:00

11e édition des Causeries Champlain : les 5 et 6 juin prochains

Par Salle des nouvelles

L’organisation de bassin de la rivière Richelieu et de la Zone Saint-LaurentCOVABAR, tiendra en collaboration avec les villes hôtesses de Beloeil et Mont-Saint-Hilaire, la 11e édition des Causeries Champlain, les 5 et 6 juin prochains.

Lors des deux journées de débat public sur les impacts qu’a l’aménagement du territoire sur la ressource eau, le monde municipal, agricole préoccupé par la question de l’eau sont invités, à échanger avec des spécialistes et décideurs sur les défis que représentent l’aménagement du territoire tant urbain qu’agricole dans la vallée du Richelieu et sur les berges du Saint-Laurent

Plusieurs spécialistes ont déjà confirmé leur présence aux Causeries Champlain dont monsieur Luc Castonguay, Directeur Service de l’urbanisme, de l’environnement et du développement économique à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, monsieur Christian Saint-Jacques, président de l’UPA Montérégie, monsieur Julien Poisson, directeur de programme à Conservation de la nature Canada et monsieur Émile Gilbert-Grenon, conseiller à la ville de Mont-Saint-Hilaire spécialiste en environnement. Monsieur Jean-François Girard, avocat spécialisé en droit de l’environnement animera les deux journées

À l’occasion de cette 11e édition des Causeries Champlain, dix ans après la signature de la Charte de jumelage entre les responsables du fleuve Charente et de la rivière Richelieu, le président du COVABAR, Hubert Chamberland, souligne que des conversations seront alors amorcées sur la pertinence de mettre en place des unités de voisinage regroupant des citoyens préoccupés par la valorisation de l’eau, tout en permettant une sensibilisation mutuelle et l’adoption de gestes quotidiens contribuant à améliorer la qualité de notre eau en amont des principaux cours d’eau de notre territoire de bassin ! – et il ajoute : «… Je suis persuadé que nos collègues de la Charente, en raison de leur dynamique singulière, contribueront à livrer un apport significatif dans le cadre de ces conversations. »

« Nous avons la chance à Beloeil d’avoir un panorama grandiose et splendide grâce à la rivière Richelieu, un joyau naturel qui fait le bonheur de nos citoyens. Évidemment, un tel cadeau de la nature vient avec des responsabilités et nous sommes bien conscients, à la Ville de Beloeil, d’où l’importance de la saine gestion de l’eau au quotidien. Le développement et la gestion intégrée des ressources liées à l’eau sont au cœur de nos priorités, comme en témoignent différents projets réalisés et à venir », indique Madame Diane Lavoie, mairesse de la Ville de Beloeil et préfète de la M.R.C. de la Vallée-du-Richelieu.

Le maire de Mont-Saint-Hilaire, Yves Corriveau, est fier de recevoir un événement de la qualité des Causeries Champlain sur le territoire hilairemontais. « La Ville de Mont-Saint-Hilaire est située à flanc de montagne, aux abords de la rivière Richelieu. Elle est entourée de nature, un contexte géographique privilégié pour le rayonnement de la faune et de la flore locales, » mentionne monsieur le maire Yves Corriveau. « Ainsi, il va de soi que la Ville soit un chef de file en matière de préservation des milieux naturels, qui comprennent notamment les milieux humides et hydriques, » conclut monsieur Corriveau. 

Le COVABAR

Le comité de concertation et de valorisation du bassin versant de la rivière Richelieu a pour mission de mettre en place la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) pour le développement durable de l’ensemble de son territoire qui comprend également toute la Rive-Sud du fleuve Saint-Laurent de Brossard à Sorel-Tracy.

Pour en savoir plus à propos du COVABAR, vous pouvez visiter son site Web, en cliquant ici

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.