Publicité
4 juin 2019 - 15:00

Une quinzaine de finissants diplômés cette année

Le cégep Édouard-Montpetit a souligné récemment le succès de ses étudiants internationaux

Par Salle des nouvelles

Alors que le cégep Édouard-Montpetit lançait à l’automne dernier sa nouvelle stratégie de recrutement international, quinze étudiants, qui ont choisi de quitter leur pays pour réaliser leur projet d’études au Québec, ont pu célébrer récemment avec fierté leur réussite et la fin de leur parcours au campus de Longueuil et à l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA).

Ils ont pris part, avec plusieurs autres étudiants, à une traditionnelle cérémonie de fin d’études qui a eu lieu le mercredi 22 mai dernier. 

Une stratégie internationale

C’est à l’automne 2018 que le Cégep a officiellement lancé sa nouvelle stratégie visant à renforcer son positionnement international. Plusieurs actions ont été déployées pour augmenter la notoriété de son campus et de son école spécialisée. Des missions de recrutement à l’étranger et des stratégies virtuelles telles que des webinaires ont notamment été réalisées et se sont ajoutées aux quelque 150 activités de recrutement qui sont organisées, chaque année, aux quatre coins de la province.

Des retombées significatives

Cette nouvelle stratégie de recrutement a sans aucun doute porté ses fruits, alors qu’une hausse significative des demandes d’admission provenant d’étudiants internationaux a été constatée, tant au campus de Longueuil qu’à l’ÉNA, au cours de la dernière année. « Ces résultats laissent également croire que les retombées seront encore plus importantes dans les années à venir et auront une influence positive à plusieurs niveaux », souligne Frédéric Busseau, responsable du recrutement à l’international au Cégep et à l’ÉNA. « Recruter des étudiants internationaux apporte une diversité au Cégep et contribue à développer, chez nos étudiants, l’ouverture sur le monde et sur les autres cultures. »

Des études au Québec, un projet complet

Eddy Peas Junior, 20 ans, originaire de la République du Congo, est arrivé au Québec à l’âge de 11 ans. Il a d’abord fréquenté le Collège Français, à Longueuil, et il est, à ce jour, finissant du programme Technologie de l’électronique – Télécommunications, au campus de Longueuil. « Mon adaptation à la culture s’est faite facilement. Aussi, grâce à la langue et à l’accueil de mon oncle dans sa famille, j’ai vécu une belle transition », raconte-t-il. Au cours de son passage à Édouard-Montpetit, il s’est impliqué dans la vie étudiante, en offrant notamment des séances de tutorat au Centre d’aide en français et en faisant partie du Conseil d’administration de son programme d’études. Il poursuivra ses études à Polytechnique en génie électrique à l’automne 2020.

Traverser l’Atlantique pour sa passion

Fasciné depuis toujours par l’aviation et ayant le goût de l’aventure, le finissant Sylvain Gerhardt, 23 ans, originaire de la Lorraine en France, fait partie des étudiants qui obtiendront leur diplôme en 2019. Il y a trois ans, il a choisi de venir s’établir au Québec pour étudier en Techniques de génie aérospatial à l’ÉNA. Il s’est rapidement intégré grâce à des activités d’accueil organisées par l’École. « Je ne regrette pas du tout mon choix d’avoir fait le grand saut. J’ai choisi le Québec pour y rester », témoigne-t-il. Durant son parcours étudiant, il s’est impliqué dans différentes activités et groupes, notamment comme capitaine du groupe étudiant Avion Cargo et comme ambassadeur de l’École. C’est avec enthousiasme qu’il travaillera dans son domaine d’études dès le mois de juin.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.