Publicité
31 octobre 2019 - 06:00

Déménagement du laboratoire médical à Saint-Bruno-de-Montarville

Optilab: le CISSS MC réagit à l'accusation de l'APTS de "mise à l'écart des salariés"

Par Salle des nouvelles

Le CISSS de la Montérégie-Centre (CISSSMC) tient à rétablir quelques faits, face à  l'accusation de mise à l'écart des salariés de la part de l’Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (APTS), concernant la Centralisation des laboratoires médicaux (OPTILAB). Le CISSSMC se veut rassurant quant aux travaux en cours pour le déploiement de cet important projet.

Le CISSS de la Montérégie-Centre a informé, le 24 octobre dernier, le personnel travaillant dans ses laboratoires de la Montérégie, les représentants syndicaux ainsi que l’ensemble de son personnel et les médecins, qu’un jalon important venait d’être franchi dans le cadre du projet Optilab pour la construction du futur centre serveur. La Ville de Saint-Bruno a accepté, lors de sa séance du conseil municipal le 22 octobre dernier, la promesse d'achat d’un terrain présentée par le CISSSMC.

"À ce stade, il n'était pas requis de demander la collaboration du personnel [...] ni du syndicat..."

Dès lors, la résolution devenait publique et il était important pour l’établissement de communiquer cette nouvelle attendue à l’interne, et particulièrement aux instances syndicales, relativement à la détermination exacte du lieu du futur laboratoire serveur.

L’emplacement du futur laboratoire serveur sera situé dans le Parc d’affaires Gérard-Filion. La sélection du terrain dans la municipalité de Saint-Bruno s’est réalisée en collaboration avec un groupe de travail composé de représentants du MSSS, de la Société québécoise des infrastructures et du CISSSMC. Les principes directeurs ayant orienté ce choix sont la disponibilité du terrain, la proximité des grands axes routiers, pour les besoins du transport des spécimens, ainsi que les caractéristiques physiques du terrain en lien avec le type de bâtiment qui sera construit.

Par ailleurs, à ce stade-ci de la démarche, il n’était pas requis de demander la collaboration du personnel des laboratoires ni du syndicat. Toutefois, il est prévu que ces derniers soient mis à contribution sur les aspects d’organisation du travail et de l’aménagement des lieux physiques au moment où le plan fonctionnel et technique devra être préparé.

Le laboratoire serveur se concrétisera d’ici un minimum de trois ans et les coûts de construction
restent à évaluer puisque il s'agit présentement de la phase de planification.

Le laboratoire serveur effectuera les analyses des prélèvements provenant de l'ensemble des établissements de santé de la Montérégie. Actuellement, les volumes d’activité à échéance sont estimés et ils devront être actualisés à la date de réalisation de la construction du futur laboratoire serveur.

Aussi, comme il a été convenu avec l’APTS, la délocalisation de certains employés des laboratoires associés vers le laboratoire serveur se fera surtout par attrition et les modalités seront convenues et planifiées avec les parties prenantes de un à deux ans avant les transferts.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.