Publicité
27 novembre 2019 - 06:00

Reprise des opérations ferroviaires du CN

L’UPA de la Montérégie demande le réapprovisionnement prioritaire des fermes

Par Salle des nouvelles

Les agricultrices et les agriculteurs de la Montérégie espèrent le réapprovisionnement immédiat en gaz propane des entreprises agricoles, à la suite de l’annonce de la reprise des opérations ferroviaires du Canadien National prévue aujourd'hui, mercredi 27 novembre, dès 6 h.

La nouvelle survient une journée après le grand rassemblement organisé par l’UPA visant à réitérer l’urgence de mettre en place des mesures immédiates afin d’assurer l’approvisionnement en propane du secteur agricole. Plus de 250 productrices et producteurs agricoles, accompagnés d’une vingtaine de tracteurs, ont manifesté leur détresse devant les bureaux de Justin Trudeau.

Pertes financières

« Je tiens à saluer l’engagement, mais surtout le courage des familles agricoles. L’année 2019 peut être qualifiée de désastreuse… Néanmoins, le mouvement de solidarité spontané auquel nous avons assisté ces derniers jours, tout type de production confondu, témoigne de la vigueur de notre syndicalisme agricole. Nous demandons maintenant aux dirigeants du CN et aux distributeurs de gaz propane de réapprovisionner prioritairement les entreprises agricoles qui sont actuellement largement éprouvées », réagit Christian St-Jacques, président de l’UPA de la Montérégie.

La majorité des entreprises agricoles utilisent le gaz propane afin d’opérer quotidiennement : séchoir des grains, chauffage de bâtiments pour animaux, serres, etc. L’approvisionnement insuffisant en gaz propane occasionne déjà pour plusieurs fermes des pertes financières de centaines de milliers de dollars.

Un mouvement initié en Montérégie

Les producteurs de grains de la Montérégie, soutenus par l’UPA de la Montérégie, ont lancé l’alerte le 22 novembre dernier, en manifestant devant le bureau de la députée de Châteauguay-Lacolle, Brenda Shanahan, du parti libéral du Canada.

Vers midi, une cohorte de manifestants composée d’une vingtaine de tracteurs et une cinquantaine d’agriculteurs s’est dirigée vers le centre-ville de Montréal, escortée par les corps policiers, pour se faire entendre devant les bureaux du CN.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.