Publicité
23 janvier 2020 - 06:30 | Mis à jour : 06:49

L'accident a eu lieu le 24 juin 2019 à Granby

Décès du propriétaire de l’entreprise Mécanitec inc. : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

Par Salle des nouvelles

La CNESST a rendu publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie au propriétaire de l’entreprise Les Services de mécanique Mécanitec inc., le 24 juin 2019, à Granby.

Le jour de l’accident, le propriétaire se trouvait dans la cour de l’établissement d’Aliments Ultima inc. Il s’affairait à réparer une fuite d’huile dans le circuit hydraulique d’un tracteur de manœuvre servant au déplacement des semi-remorques dans la cour. Pour ce faire, il devait remplacer une pièce se trouvant sous la sellette du tracteur. La sellette est un dispositif permettant d’atteler le tracteur aux semi-remorques qui est actionné par des vérins.

Ces vérins sont eux-mêmes maintenus en place par la pression d’huile transférée par deux boyaux hydrauliques qui y sont reliés. Le propriétaire s’est placé sous la sellette et après avoir détaché un premier boyau, il a débranché le second, entraînant la descente de la sellette sur lui. Le lendemain, il a été retrouvé écrasé par la charge et il a été transporté à l’hôpital, où son décès a été constaté.

Causes de l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l’accident : la méthode utilisée pour accéder au système hydraulique de la sellette exposait le propriétaire à un danger d’écrasement. Ensuite, la seconde cause est le débranchement d’un boyau alimentant les vérins de la sellette hydraulique du tracteur de manœuvre a entraîné la descente de la sellette sur le propriétaire.

Comment éviter un tel accident ?

Pour prévenir les accidents lors du travail sur des appareils de levage hydrauliques, des solutions existent, notamment celles-ci :

  • Avant d’entreprendre les travaux, se référer au manuel du fabricant pour connaître les méthodes de travail sécuritaires préconisées par celui-ci;
  • Effectuer le travail en se tenant hors de la zone où existe un risque d’écrasement pouvant être causé par la descente de l’appareil sur le travailleur;
  • Si le travail ne peut pas se faire dans de telles conditions, s’assurer de contrôler l’énergie gravitationnelle pour empêcher la descente de l’appareil de levage, notamment par l’utilisation d’un système de blocage adéquat ou un autre moyen sécuritaire.

Par la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires.

Les travailleurs doivent faire équipe avec l’employeur pour repérer les dangers et mettre en
place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

La CNESST transmettra les conclusions de son enquête à l’Association des camionneurs artisans, à l’Association du camionnage du Québec ainsi qu’à l’Association des routiers professionnels du Québec afin que leurs membres en soient informés.  Le rapport d’enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant le programme d’études Mécanique de véhicules lourds routiers et Transport par camion afin de sensibiliser les futurs travailleurs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.