Publicité

16 mars 2020 - 11:02

PANDÉMIE COVID-19

« C’est vraiment inquiétant, ça fait amateur. »: Une voyageuse nous raconte son expérience à l'aéroport en cette période de pandémie

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

C’est sans masques et gel antiseptique que sont accueillis, à l’aéroport Pierre-Elliot Trudeau de Montréal, les voyageurs, et ce, malgré les nombreuses mesures mises en place par le gouvernement du Québec. Revenue de voyage ce dimanche, Louise Lapointe, une résidente de Vaudreuil-Dorion, nous partage son expérience aux douanes de l’aéroport.

« C’est vraiment inquiétant, ça fait amateur », de dire d’entrée de jeu celle qui n'a mis que 15 minutes pour traverser les douanes. « Je m’attendais au moins à ce que dans l’avion, le pilote nous donne quelques directives, un avertissement ou du moins un masque, mais non. Rien. C’est seulement dans la navette entre le tarmac et l’aéroport que là on nous a indiqué que si on avait de la fièvre, nous devions le signaler », poursuit la dame.

Aucune mesure exceptionnelle

« La responsabilité entière est laissée aux passagers », déplore Mme Lapointe. Considérant les mesures mises en place par le gouvernement, la population pourrait être en droit de s’attendre à des mesures exceptionnelles, spécialement à l’aéroport où des milliers de personnes arrivent quotidiennement.

Pourtant, selon Mme Lapointe, rien n’est fait. « Je n’ai pas remarqué plus d’intervenants. Il n’y a pas plus de surveillance qu’avant. Il n’y a pas d’appareil pour prendre la température, ou du Purell. Même les bornes informatiques que nous devons utiliser ne sont pas plus nettoyées. C’est inquiétant. »

Une question de conscience sociale

Si madame Lapointe s’apprête à passer les 14 prochains jours en isolement, elle s’inquiète du fait que plusieurs personnes n’ont pas cette même conscience sociale. « Lors de mon voyage, j’ai vu des gens inquiets de la situation, mais j’en ai vu aussi qui étaient plus insouciants ou négligents. Ce n’est pas tout le monde qui prend les recommandations au sérieux malheureusement », conclut Mme Lapointe.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.