Publicité

11 avril 2020 - 14:00

PANDÉMIE COVID-19

Le seul critère pour réouvrir les écoles sera la santé, dit François Legault

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Alors qu'il devait être en congé toute la fin de semaine, le premier ministre du Québec, François Legault, s'est présenté au point de presse d'aujourd'hui, notamment pour clarifier ses déclarations concernant la réouverture possible des garderies et des écoles avant le 4 mai.

Hier, lors de sa mise à jour sur la lutte au coronavirus, le premier ministre François Legault avait expliqué que les enfants sont moins à risque d’avoir des complications liées au coronavirus pour justifier l'idée de la reprise des classes.

Ces déclarations ont vite soulevé des craintes parmi les parents et les enseignants et une pétition réclamant la fermeture des garderies et des écoles jusqu'en septembre a recueilli plus de 130 signatures en l'espace de 24 heures.

« Il va y avoir un seul critère [pour les réouverture des écoles], c'est la santé », a lancé François Legault qui a précisé qu'il donnera son accord à la reprise des classes seulement lorsqu'il aura le feu vert de la santé publique et qu'il jugera qu'il serait approprié d'envoyer à l'école ses propres enfants.

« Il n'est pas question de faire aucun compromis [...] On va prendre une décision dans l'intérêt de nos enfants. Nos enfants, c'est ce qu'on a de plus important », a conclu le premier ministre.

Bilan
En date d'aujourd'hui, le Québec comptait 289 décès liés à la COVID-19, soit 48 de plus qu'hier. Les cas confirmés positifs sont maintenant de 12 292 (+ 615). La situation est plus stable du côté des hospitalisations avec une augmentation de 45 (total: 778) et une de 25 du côté des soins intensifs (total: 211). Il y a un mois aujourd'hui que le crise du coronavirus a officiellement débuté au Québec.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.