Publicité

20 avril 2020 - 15:30

PANDÉMIE COVID-19

Salaire des préposés aux bénéficiaires: rencontre avec les syndicats demain

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Les principales centrales syndicales, dont la CSN et la FTQ, auront une rencontre demain avec la premier ministre François Legault pour discuter notamment du salaire des préposées aux bénéficiaires qui travaillent dans les établissements pour aînés.

C'est ce qu'il a fait savoir aujourd'hui lors de son point de presse quotidien sur la situation de la crise du coronavirus au Québec.

La semaine dernière, il avait pris l’entière responsabilité de la crise actuelle qui touche les CHSLD, notamment en ce qui concerne le cas des préposés aux bénéficiaires.

« Ça ne date pas d’hier que les préposés aux bénéficiaires ne sont pas payés à leur juste part. En tant que premier ministre, je voulais attendre la fin de la convention collective qui a pris fin le 31 mars pour négocier avec les syndicats un meilleur salaire pour cette profession. Mais si c’était à refaire, je les augmenterais même sans l’accord des syndicats », avait-il avoué.

M. Legault aimerait bien régler « rapidement » la question mais les syndicats ont indiqué au cours de la fin de semaine vouloir aussi revoir les salaires des « autres employés » du secteur de la santé.

Il a aussi tenu à dire que le problème dans les CHSLD n'était pas la lourdeur administrative mais « le manque de bras. »

Réouverture des écoles: pas le 4 mai
Par ailleurs, le premier ministre a indiqué qu'il n'était « pas prêt » à annoncer la réouverture des écoles le 4 mai prochain comme envisagé.

Il a précisé qu'une telle opération demandait au moins deux semaines de préparation et que rien n'était programmé dans ce sens.

M. Legault a tenu, lors de son point de presse d'aujourd'hui, qu'il n'y avait présentement pas de manque de matériel de protection personnel et qu'il était de plus de plus fabriqué ici même au Québec.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.