Publicité

27 mai 2020 - 06:00

PANDÉMIE COVID-19

Les ventes des restaurants et débits de boissons ont fléchi de 40% en mars au Québec

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le Québec, qui a été la première province à imposer des restrictions en raison de la crise du coronavirus, a enregistré en mars la baisse la plus marquée au Canada en pourcentage des ventes dans le sous-secteur des services de restauration et des débits de boissons, selon des données publiées par Statistique Canada.

Ce pourcentage s'établit à 39,6% pour le Québec alors que pour l'ensemble du Canada, les ventes ont fléchi de 36,6 % (données désaisonnalisées) pour s'établir à 4,0 milliards de dollars.

Le 15 mars, le gouvernement québécois a fermé tous les bars et a demandé aux restaurants de limiter la fréquentation à 50 % de leur capacité maximale. Le 23 mars, tous les services non essentiels, y compris les salles à manger des restaurants, étaient fermés.

Au pays, la baisse la plus prononcée en dollars a été observée dans les restaurants à service complet (-48,6 %). Venaient ensuite les établissements de restauration à service restreint (-23,8 %), les services de restauration spéciaux (-33,8 %) et les débits de boissons (-55,8 %).

Les salles à manger des restaurants ont fermé partout au Canada, et la vente de repas à emporter et la livraison sont devenues les seules options disponibles.

Avant la pandémie, le Québec était la seule province à autoriser la vente d'alcool à l'achat de repas à emporter. Pour atténuer la pression exercée sur l'industrie, à la fin mars, la plupart des provinces permettaient aux restaurants de vendre des boissons alcoolisées à emporter. Toutefois, cette mesure n'a guère permis de maintenir les ventes à leurs niveaux habituels.

Les restrictions et les fermetures touchant le sous-secteur des services de restauration et des débits de boissons se sont poursuivies au cours des mois subséquents (avril et mai).

Après le Québec, la Colombie-Britannique (-37,6 %) et l'Ontario (-36,9 %), affichent les plus fortes diminutions en dollars.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.