Publicité

6 novembre 2020 - 10:00

Concours de la meilleure eau du Québec 2020

La station de traitement de l'eau potable de Saint-Jean-sur-Richelieu se démarque

Par Salle des nouvelles

Le prix de la « Meilleure eau du Québec 2020 » a été décerné le 5 novembre, à la Ville de Montréal, pour la station Lachine, par un jury indépendant. Parmi les quinze finalistes à ce concours, on retrouvait la station de traitement de l'eau potable de Saint-Jean-sur-le-Richelieu (usine ouest). 

La municipalité gagnante a été annoncée par Nicolas Turgeon, président du conseil d’administration de Réseau Environnement, au cours du 43e Symposium sur la gestion de l’eau organisé par Réseau Environnement en partenariat avec le Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec (MAMH) et présenté par Endress+Hauser.

Cet événement a rassemblé près de 300 spécialistes des secteurs de l’eau potable, des eaux usées et des eaux pluviales. En raison du contexte actuel, le Symposium Eau s’est déroulé pour la première fois en virtuel. C’est pourquoi, cette année, seul le prix du jury a été remis.

Eau de qualité trois fois supérieure 

Pour participer au concours de la meilleure eau municipale du Québec, les participants devaient attester la production d’une eau de qualité de deux à trois fois supérieure au Règlement sur la qualité de l’eau potable tout au long de l’année 2019. Une fois cette étape franchie, ils ont été évalués lors de dégustation à l’aveugle selon les critères de goût, de clarté et d’odeur, par un jury.

Quatorze autres stations de traitement de l’eau potable étaient finalistes à cette 7e édition du concours : Montréal (usine Lachine), L’Assomption (usine Jean-Perreault), Laval (station Pont-Viau), Saint-Eustache, Gatineau (usines secteur Gatineau, Aylmer et Buckingham), Québec (usines Québec, Charlesbourg et Beauport), Lévis (usine UPE Desjardins), Rouyn-Noranda, Rivière-du-Loup et Saint-Zotique. Chacune s’est vu attribuer entre trois et cinq étoiles pour la qualité de son eau.

Cette année, le jury était composé de Jérémie d’Hauteville (R&J Œnologie), Benoit Barbeau (Polytechnique Montréal), Raphaël Goulet (COBAMIL, OBV) et Martine Lanoue (Ville de Terrebonne).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.