Publicité

12 novembre 2020 - 16:00 | Mis à jour : 16:20

Le point sur la situation économique et financière du Québec

Des investissements additionnels de 1,8 G$ pour soutenir les Québécois et relancer l'économie

Par Salle des nouvelles

En conférence de presse pour faire le point sur la situation économique et financière du Québec, le ministre des Finances, Eric Girard, a fait état de mesures additionnelles totalisant 1,8 milliard de dollars sur trois ans pour continuer à soutenir les Québécois et relancer l'économie.

Ces nouvelles initiatives portent à près de 13 milliards de dollars le montant investi par le gouvernement, depuis mars, pour affronter la crise économique et sanitaire historique dans laquelle est plongé le Québec.

« La sécurité sanitaire est essentielle à la relance économique », a déclaré le ministre d'entrée de jeu.

Cette mise à jour budgétaire révèle aussi un déficit historique de 15 milliards de dollars en 2020-2021 et ces déficits s’accumuleront encore pour les deux prochaines années avec 8,3 et 7 milliards de dollars respectivement.

En plus des gestes posés depuis mars 2020, le gouvernement annonce un montant additionnel de 287 millions de dollars pour soutenir les Québécois et l'économie. Il inclut ainsi un montant additionnel de 100 millions de dollars qui sera investi pour contrer les problèmes de santé mentale au moyen, entre autres, d'un meilleur accès à des services d'aide.

De plus, de nouvelles initiatives totalisant 117 millions de dollars permettront de rendre les milieux d'enseignement mieux adaptés au contexte actuel et à l'enseignement à distance, de soutenir des clientèles vulnérables et d'assurer des services de garde subventionnés sécuritaires.

Une aide additionnelle de 60 millions de dollars pour le secteur du tourisme est également annoncée aujourd'hui, notamment pour atténuer les impacts de la pandémie sur l'hébergement touristique.

En ajoutant les sommes accordées depuis le mois de juin, l'aide pour soutenir les Québécois et notre économie pendant la crise totalise 5,9 milliards de dollars.

1,5 G$ additionnels pour la relance de l'économie
Si l'essentiel des investissements a jusqu'à maintenant été consacré à la gestion de la crise, le gouvernement présente aujourd'hui des actions concrètes totalisant 1,5 milliard de dollars sur trois ans afin d'accélérer la relance de l'économie.

De cette somme, 459 millions de dollars iront à des initiatives visant à favoriser la réintégration des Québécois sur le marché du travail en misant sur la requalification, la formation et la diplomation.

Le gouvernement prévoit également 477 millions de dollars pour stimuler la croissance économique en accélérant les projets d'investissement des entreprises, en appuyant des initiatives innovantes et en soutenant le développement économique des régions. Des investissements additionnels de 300 millions de dollars permettront également de bonifier le Plan pour une économie verte, et un montant de 247 M$ sera investi pour encourager la production québécoise et l'achat local.

Ces actions s'ajoutent au devancement, annoncé en mai dernier, de plusieurs investissements prévus dans le Plan québécois des infrastructures (PQI) 2020-2030. Pour 2020-2021, ce plan prévoit dorénavant des investissements allant jusqu'à 13,9 milliards de dollars, plutôt que les 11 milliards de dollars initialement prévus. Cette initiative aura un impact financier de plus de 300 millions de dollars sur trois ans.

Les nouvelles initiatives annoncées aujourd'hui portent l'intervention du gouvernement à 1,8 milliard de dollars en lien avec la relance économique depuis mars.

Depuis juin, 1,3 G$ pour gérer la crise sanitaire
C'est d'abord en s'assurant de contrôler la situation sanitaire qu'il sera possible de redonner confiance à la population et aux entreprises. À cet égard, la mise à jour de novembre 2020 fait état de dépenses additionnelles de 1,3 milliard de dollars en santé depuis juin dernier, qui découlent notamment du plan d'action pour faire face à la deuxième vague de la pandémie. Ces dépenses sont principalement liées à la prolongation des primes pour le personnel de la santé, à la formation des nouveaux préposés aux bénéficiaires, à l'augmentation du dépistage et de la capacité de traitement des tests et aux achats réalisés afin de disposer de tous les équipements de protection nécessaires. Les investissements en santé totalisent 5 milliards de dollars depuis mars.

Au total, depuis le mois de mars, le gouvernement a investi près de 13 milliards de dollars pour gérer la crise sanitaire et pour soutenir les Québécois et notre économie, soit :

- 5,0 milliards de dollars pour renforcer notre système de santé;

- 5,9 milliards de dollars pour soutenir les Québécois et notre économie pendant ces moments difficiles;

- 1,8 milliard de dollars pour favoriser une relance économique forte et durable au Québec.

Un déficit budgétaire de 15 milliards de dollars est toujours prévu en 2020-2021. En incluant les provisions, des déficits budgétaires décroissants de 8,3 milliards de dollars en 2021-2022 et de 7,0 milliards de dollars en 2022-2023 sont actuellement prévus. La pandémie et les mesures mises en place depuis mars dernier ont généré de tels déficits.

« Le gouvernement a été présent depuis le début de la pandémie et compte le demeurer jusqu'à la fin de la crise, mais il a aussi la ferme intention d'assurer une relance économique. Nous reviendrons à l'équilibre budgétaire d'ici 5 ans sans couper dans les services et sans augmenter les taxes et impôts. Plus de détails sur le chemin à suivre seront présentés dans le prochain budget », a précisé le ministre des Finances.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.