Publicité

14 novembre 2020 - 15:00

Jusqu'au 21 novembre

C'est parti dès dimanche pour la Grande semaine des tout-petits

Par Salle des nouvelles

C'est ce dimanche, le 15 novembre, que se mettra en branle le vaste mouvement de la Grande semaine des tout-petits qui prendra fin le 21 novembre. L'objectif? Donner une voix aux quelque 530 000 tout-petits au Québec près de 600 000 en comptant ceux à naître. En Montérégie, on en compte 6,4 % soit environ 100 000. 

Cette mobilisation à grand déploiement vise un objectif clair : faire de la petite enfance une véritable priorité de société au Québec. Un enjeu qui prend d’autant plus d’importance dans un contexte de pandémie, les conséquences de celles-ci étant exacerbées pour les enfants qui sont en situation de vulnérabilité.

Dommages collatéraux de la COVID-19 sur le bien-être des tout-petits

Les impacts de la pandémie sont indéniables : citons par exemple l’impact du masque sur les apprentissages, le stress qui affecte la santé mentale, la précarité financière, l’effritement du soutien social, la conciliation travail-famille complexifiée par le télétravail, le stress hors-norme vécu durant la grossesse, les femmes qui ont dû accoucher seules sans conjoint, les grands-parents isolés de leur famille incluant leurs petits-enfants, le report des soins par le réseau de la santé, l’augmentation des cas de maltraitance, les problèmes de logement et d’insécurité alimentaire. À la rentrée scolaire, la période charnière que représente la transition vers la maternelle a également été fragilisée par le confinement avec l’annulation de plusieurs activités qui réunissent habituellement l’école, la communauté et la famille.

« C’est prouvé, à court et long termes, les mesures collectives en petite enfance réduisent les coûts des services de santé, sociaux, éducatifs, et diminuent le décrochage scolaire. Voilà pourquoi nous avons tous un rôle à jouer auprès des tout-petits de 0 à 5 ans en leur offrant le filet social dont ils ont besoin pour mieux grandir et s’épanouir. On parle des parents, bien évidemment, mais il ne faut surtout pas négliger la contribution essentielle des éducateurs, des voisins, des employeurs, des services de proximité, des décideurs et de tous les citoyens engagés qui peuvent poser des gestes concrets et ont le pouvoir de faire une réelle différence. Puisque nos tout-petits sont les adultes de demain, il faut donner à chacun d’entre eux une chance égale de se réaliser pleinement et de devenir des adultes épanouis et engagés. Et c’est collectivement que nous pourrons y arriver! », précise Elise Bonneville, directrice du Collectif petite enfance. 

Des activités de mobilisation partout au Québec

Tout au long de la Grande semaine des tout-petits, de nombreuses activités, dont plusieurs en mode virtuel, seront organisées partout au Québec dans l’objectif de mobiliser les décideurs et la population.

Pour consulter la programmation de la Grande semaine des tout-petitsm, on peut visiter le lien suivant: www.grandesemaine.com. 

Des ambassadeurs pour la cause de la petite enfance

Pour cette 5e édition, 17 ambassadeurs provenant de différents milieux ont accepté de joindre leur voix au mouvement :

·Doreen Assaad, mairesse de la ville de Brossard

·Caroline Biron, associée directrice, Woods s.e.n.c.r.l.

·Kim Boutin, médaillée olympique, patinage de vitesse sur courte piste

·Caroline Calvé, olympienne planche à neige, responsable du service aux athlètes et groupes d’entraînement, ESIM

·Louise Deschatelets, comédienne et chroniqueuse

·Martine Desjardins, directrice générale, Mouvement national des Québécoises et Québécois

·Gabrielle Fontaine, comédienne

·Michel Leblanc, président et chef de la direction, Chambre de commerce du Montréal métropolitain

·Annie Lemieux, présidente, LSR GesDev

·Jean-François Parenteau, maire de l’arrondissement de Verdun

·Jamie Orchard, journaliste et fondatrice, The Second Act Project

·Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador

·Kim St-Pierre, olympienne hockey, gestionnaire du développement des affaires BOKS Canada

·Stéphanie Trudeau, vice-présidente exécutive – Québec, Énergir

·Guillaume Vermette, clown humanitaire

·Fabrice Vil, co-fondateur et président, Pour 3 Points, coach certifié en développement intégral et avocat

·Dr Stanley Vollant, chirurgien, président Puamun Meshkenu

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.