Publicité

13 novembre 2020 - 10:00

Lieu historique national du Canal-de-Chambly

Abattage prochain du peuplier deltoïde remarquable, indique Parcs Canada

Par Salle des nouvelles

Pour des raisons de sécurité publique, Parcs Canada devra abattre l’immense peuplier deltoïde remarquable qui s’épanouit sur les rives du bassin, près de l’écluse no1, au lieu historique national du Canal-de-Chambly.

Son âge est estimé à plus de 125 ans, alors que la durée de vie normale pour un arbre de cette espèce se situe habituellement autour de 75 ans. Bien qu’il n’ait pas l’air malade, deux des quatre troncs sont affectés par une importante carie (une grande cavité interne) qui compromet la solidité de la structure de l’arbre.

L’arbre a par ailleurs subi des dommages lors d’une période de grands vents à l’été 2018 : une grosse branche s’est détachée et est tombée dans le canal. Un événement similaire s’est déroulé au mois d’août 2020 à la suite d’un autre épisode de vents violents. Ces incidents n’ont heureusement fait aucun blessé, mais ont certainement contribué à la dégradation de l’état de santé de l’arbre.

 Préserver l’arbre

Au printemps 2019, Parcs Canada a fait appel à un ingénieur forestier pour faire l’expertise du peuplier afin de déterminer quelles mesures devaient être prises pour maximiser les chances de le préserver. Selon ses recommandations, le peuplier a été élagué et haubané en mars 2019. Ainsi, des haubans flexibles ont été installés dans la couronne de l’arbre afin de sécuriser la branche principale susceptible de bris. En même temps que cette intervention, des chicots de branches et des branches mortes ont été élagués. Puis, l’arbre a fait l’objet d’un monitorage constant afin de surveiller son évolution.

Plus récemment, un ingénieur forestier l’a de nouveau inspecté et a recommandé qu’il soit abattu pour des raisons de sécurité publique. La perte cet été de l’une de ses branches principales a introduit une déformation importante de la couronne de l’arbre qui a maintenant pour effet de modifier la circulation et le glissement de l’air autour et à l’intérieur de la couronne. Ceci a pour conséquence d’augmenter l’amplitude du mouvement des branches restantes lors de vents violents, et donc leur risque de cassure.

Parcs Canada assure la surveillance de l’arbre depuis plusieurs années, et a déployé tous les efforts nécessaires pour le maintenir en vie. Son état ne laisse malheureusement aucun doute : pour assurer la sécurité des plaisanciers, des utilisateurs du site et des employés, l’arbre doit être abattu. L’abattage se fera en février ou en mars prochain, lorsque le sol sera gelé. Cela permettra de limiter au maximum les dommages au sol que pourrait engendrer le passage répété de machineries lourdes.                                                                                               

Commémorer l’arbre

Témoin de près d’un siècle et demi d’histoire, ce peuplier deltoïde remarquable fait partie du paysage du canal et du Vieux-Chambly depuis si longtemps que les citoyens et les visiteurs actuels n’ont jamais connu l’endroit sans ce géant. Il occupe une place importante dans le cœur de plusieurs et c’est le souhait de Parcs Canada de le commémorer comme il se doit.

L’Agence travaille présentement sur un projet commémoratif dont les modalités sont toujours à préciser. Les détails de ce projet seront partagés avec le grand public dès qu’ils seront connus. Dans l’intervalle, la population est invitée à communiquer avec Parcs Canada pour lui transmettre ses idées et suggestions afin que cet arbre ne soit jamais oublié.


                                                       

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.