Publicité

29 janvier 2021 - 10:00

Dès le mois de mars 2021

Le cégep Édouard-Montpetit lance une ATE d’éducation à l’enfance

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le cégep Édouard-Montpetit, en collaboration avec le Regroupement des CPE de la Montérégie (RCPEM), lance un programme de formation rémunérée unique sur la Rive-Sud.

Cette Attestation d’études collégiales (AEC) en Techniques d’éducation à l’enfance, offerte en formule alternance travail-études, est destinée aux adultes à la recherche de nouveaux défis professionnels ou désirant réintégrer le marché de l’emploi.  Ce programme de formation est rendu possible grâce à un appui financier de 364 547 $ du gouvernement du Québec.  

Ce projet pilote vise à répondre aux besoins immédiats d’éducatrices en service de garde en Montérégie. Il permettra aux étudiantes de développer leurs compétences en appliquant les notions vues en classe directement dans un milieu de travail. Au total, 20 participantes seront embauchées par 10 centres de la petite enfance (CPE) de la Rive-Sud.  

D’une durée de 1225 heures, ce programme d’études comprend chaque semaine deux jours de travail et trois jours d’études, ainsi que deux stages pratiques de 345 heures. Les étudiantes seront ainsi rémunérées pour les heures d’études et de travail à raison de 16,75 $/heure, selon l’échelle salariale en vigueur du RCPEM.  

« Le rehaussement des compétences contribue concrètement à la relance économique du Québec. L’alternance travail-études est une formule gagnante qui facilite l’intégration des futurs diplômés au marché du travail, en plus de répondre rapidement à un besoin de main-d’œuvre sur le terrain. Ces derniers, dès le début de leur formation, pourront s’imprégner de leur nouveau milieu de travail et des défis professionnels qui les attendent. On leur permet ainsi d’avoir une expérience concrète et enrichissante ainsi qu’un accès privilégié à la réalité du marché du travail », affirme M. Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.  

« L’avantage de la formule travail-études est de favoriser, dès le début, l’intégration des futures éducatrices en CPE. Elles pourront, à la fois, mettre en pratique leur formation et appuyer les équipes, tout en étant rémunérées. Ceci permettra d’inciter à embrasser cette carrière, mais également d’encourager celles et ceux qui cherchent un emploi ou qui veulent changer de carrière », souligne Claudette Pitre-Robin, directrice générale, RCPEM. 

Dès le mois de mars 2021, le Cégep accueillera sa première cohorte formée d’adultes en réorientation de carrière. « Nous sommes très fiers de travailler conjointement avec le RCPEM pour offrir une formation qui est en parfaite adéquation avec les besoins du milieu et qui permet de former rapidement une relève compétente et reconnue », affirme Sylvain Lambert, directeur général du Cégep.  

Pour en savoir plus sur le programme d’AEC en Techniques d’éducation à l’enfance en alternance travail-études ou pour s’inscrire, visitez le cegepmontpetit.ca/aec-education-enfance.   

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.