Publicité

21 février 2021 - 12:00

Quatre suggestions populaires retenues

Quel nom pour le nouveau pont? C’est le temps de voter

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Toutes les réactions 1

Depuis la mise en service du nouveau pont, son appellation a suscité beaucoup d’intérêt. La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu invite sa population à se prononcer soit en faveur du maintien du nom actuel du pont Gouin ou encore à privilégier l’une des suggestions retenues dans le cadre de la première étape du processus de consultation. 

Le vote en ligne se déroule jusqu'au 7 mars sur le www.sjsr.ca/consultation-pont. Le nom qui sera soumis à la commission de toponymie sera celui qui aura récolté le plus de votes. 

Retour sur la première étape

Du 1er au 17 décembre dernier, lors de la première étape du processus de consultation, les Johannaises et Johannais étaient invités à se prononcer sur différents critères de sélection guidant la sélection des propositions de noms. 

Les 1 700 votes reçus ont permis de déterminer trois critères prioritaires. À cette étape, la population était aussi invitée à suggérer des propositions de noms. Au total, plus de 200 suggestions ont ainsi été soumises par la communauté. Ces propositions ont été récoltées en amont et pendant la première étape du processus.

Deuxième étape : un processus réfléchi

Le Comité de toponymie de la Ville a procédé à un examen rigoureux des quelque 200 noms suggérés afin de sélectionner ceux qui sont soumis au vote. Voici les critères favorisés par les répondants :

- Personnage historique; 

- La rivière ou un élément du paysage; 

- Une femme; 

D’autres aspects importants ont été retenus par le comité dans son analyse : 

- Noms proposés plus d’une fois; 

- Noms qui ne sont pas déjà officialisés à Saint-Jean-sur-Richelieu; 

- Noms qui répondent aux normes toponymiques en vigueur; 

- Noms qui ont une portée historique significative; 

- Parité dans les noms proposés; 

Concrètement, pour illustrer le processus de sélection, bien que le nom des Patriotes ait été soumis plus d’une fois, il n’a pas été retenu, car il désigne déjà une route, soit le Chemin des Patriotes Est et Ouest. Cette appellation est aussi la thématique toponymique d’un quartier de la ville. 

D’autres suggestions populaires n’ont pas été retenues si elles ne répondaient pas aux critères priorisés par les répondants du sondage ou si le toponyme est déjà utilisé. Nommons Gerry-Boulet à titre de second exemple.

Trois noms issus de la collectivité ont ainsi été retenus. De plus, les nombreuses personnes ayant évoqué qu’elles désiraient conserver l’appellation «Gouin» pour des raisons historiques pourront se prononcer pour cette préférence puisque cette option sera aussi soumise au vote.

«Déjà, les Johannaises et Johannais ont été nombreux à prendre part au processus de consultation et à s’exprimer, reflet d’une grande participation citoyenne. Cette démarche nous permet de mettre en lumière la richesse de notre histoire, de notre patrimoine et de ceux et celles qui ont bâti notre communauté. Les citoyens ont été fort créatifs et généreux dans leurs suggestions de noms! Celles qui n’ont pas été retenues viendront bonifier la banque de réserve qui est utilisée par le Comité de toponymie pour nommer les infrastructures de la Ville », souligne le maire de Saint-Jean-sur-Richelieu, Alain Laplante. 

Les 4 noms soumis au vote 

Lomer-Gouin

Premier ministre du Québec de 1905 à 1920 et député de Saint-Jean en 1912. Cette option était proposée de facto pour que les personnes préférant le maintien du nom actuel puissent s’exprimer. Nonobstant cet engagement de la Ville, le nom aurait tout de même été sélectionné puisqu’il répond aux critères retenus et a été suggéré à plusieurs reprises.  

François-Bourassa

Fils aîné du premier maire de L’Acadie. Élu député de la circonscription de Saint-Jean en 1854, puis premier député fédéral libéral en 1867. Élu sans interruption jusqu’en 1891.

Rina-Lasnier 

Journaliste, écrivaine et poétesse de renommée internationale qui a habité plus de 30 ans à Saint-Jean-sur-Richelieu.  Membre fondatrice de l’Académie canadienne-française.  Plusieurs de ses œuvres sont inspirées de la rivière Richelieu.

Yvonne-Labelle 

Historienne et écrivaine, elle a passé la plus grande partie de sa vie à Iberville. Bibliothécaire durant 57 ans à la bibliothèque de Saint-Athanase et membre de la Société historique de la Vallée du Richelieu.

Acceptation du nom

Si l’option retenue est une nouvelle appellation, cette dernière devra être soumise à la Commission de toponymie du Québec. Cet organisme est responsable de la gestion des noms de lieux du Québec et plus particulièrement pour toute infrastructure routière provinciale, ce qui est le cas pour le pont.  Ce processus d’évaluation de la demande peut prendre quelques mois.  

Pour suivre l’évolution de cette consultation et pour tous les détails entourant cette démarche, visitez le www.sjsr.ca/consultation-pont. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • merci

    Yvonne-Labelle - 2021-02-21 19:22