Publicité

2 avril 2021 - 15:00

Le premier ministre explique ses décisions

« Si on voit une explosion de cas, on va intervenir très vite » dit François Legault

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Le premier ministre François Legault a publié vendredi matin un message sur Facebook afin d’expliquer certaines mesures prises par Québec entourant la gestion actuelle de la pandémie de COVID-19.

À l’occasion du Vendredi Saint, le premier ministre du Québec en a profité pour expliquer certaines des directives gouvernementales des derniers jours. Rappelons en effet que la réponse du gouvernement Legault à la COVID-19 cette semaine a été vivement critiquée par les partis politiques ainsi que par de nombreux groupes d’intérêts. 

Les mesures d’urgence à Gatineau, Québec et Lévis
François Legault s’est expliqué d’avoir agi avec « force » dans trois villes ciblées par des mesures d’urgence: Gatineau, Québec et Lévis.

Ce dernier affirme que la décision a été prise en regard de l’augmentation des soins intensifs en Europe et en Ontario. 

« Ces personnes sont de plus en plus jeunes et de plus en plus malades. On doit donc agir AVANT que nos hôpitaux se remplissent de personnes malades ».

Les partis d'opposition ont pour leur part tous critiqué la gestion de la crise sanitaire dans ces villes qui a même été qualifiée de « chaotique » par la cheffe de l’opposition Dominique Anglade.

« Ce qu’on demande aux personnes des régions de Québec-Lévis et Gatineau, c’est de rester chez eux autant que possible. Il faut un respect strict des règles et pas de visites dans les maisons ou les logements. Si tout le monde limite ses contacts pendant 10 jours, ça va rebaisser », rassure François Legault. 

Pour sa part, le parti québécois a critiqué le gouvernement d’avoir fait d’un « excès optimisme » qui a entraîné un relâchement du respect des règles sanitaires dans la population. 

Prévoir plus difficile
Le premier ministre a également expliqué que la force de contagion du variant vient brouiller les cartes.

« Avec l’ancienne souche, on voyait venir la montée des cas sur plusieurs semaines. Avec le variant, ça explose en quelques jours! »

Mentionnant les régions de Québec, Gatineau, la Beauce, Rivière-du-Loup et Roberval comme des exemples d’une propagation rapide de la COVID-19, François Legault estime que de telles situations pourraient se produire ailleurs et de façon très rapide.

Cette attitude qualifiée d’« agile » par le ministre de la Santé Christian Dubé, mène toutefois à une incompréhension et à une confusion autour des mesures sanitaires fustige les partis d’opposition. 

Ailleurs au Québec
« On nous demande aussi pourquoi on n’impose pas partout les mêmes mesures d’urgence », peut-on lire dans le message de François Legault.

Ce dernier explique que certaines régions du Québec contrôlent actuellement bien la propagation du virus et que chaque activité qui se maintient pendant la pandémie est « une petite victoire ». Ce dernier évoque donc que les assouplissements resteront en place dans chaque région où la situation épidémiologique le permet. 

Cela dit, le premier ministre assure que toutes les régions du Québec seront sous surveillance. 

 « Mais si on voit qu’une explosion de cas se prépare à un endroit, on va intervenir très vite ». 

Mentionnons que le collectif de médecins et d'experts médicaux « COVID Stop » a demandé le reconfinement du Grand Montréal vendredi matin. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.