Publicité

13 avril 2021 - 07:00

10 programmes de soutien en santé psychologique

Plus de 825 000 $ pour soutenir la santé psychologique de travailleurs autonomes en Montérégie 

Par Catherine Deveault

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, annonce un  investissement de 826 500 $ dans la région de la Montérégie pour le financement de plus de 10 programmes de soutien en santé psychologique s’adressant aux travailleurs autonomes et aux microentreprises de moins de cinq employés. 

Plus de 200 participants pourront bénéficier de rencontres en ligne individuelles ou en groupe. Un accompagnement personnalisé leur sera aussi offert par des experts afin de  les aider à rebondir professionnellement face à la nouvelle réalité liée à la crise sanitaire, à les outiller et à briser leur isolement. En effet, les participants pourront non seulement échanger avec leurs pairs, mais aussi développer de nouvelles compétences pour établir  les actions à poser pour se projeter vers un mieux-être au travail.  

L’aide financière est accordée dans le cadre de la mesure Concertation pour l’emploi, qui  vise à encourager les entreprises et les organismes concernés par des enjeux de gestion des ressources humaines à privilégier la concertation pour trouver des solutions durables. 

« La crise sanitaire a des répercussions dans toutes les sphères de notre société. Les travailleurs autonomes, impliqués de près dans toutes les actions touchant leur entreprise, portent une grande responsabilité qui peut augmenter leur stress et leur  anxiété. En finançant des programmes d’aide et de soutien aux travailleurs autonomes et aux microentreprises en Montérégie, votre gouvernement pose des gestes concrets pour favoriser la prévention et le maintien d’une bonne santé psychologique chez les entrepreneurs de la région, dont le succès est intimement lié au développement  économique du Québec » souligne le ministre Boulet.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.