Publicité

15 avril 2021 - 07:00

Ministère de l'Environnement

Bientôt un outil pour la prévision des inondations

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

À la suite des épisodes d’inondation des dernières années qui ont touché plusieurs municipalités du Québec, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) développera sous peu un outil de prévision des inondations mieux adapté aux besoins de la population et accessible aux communautés.

L’Université du Québec à Rimouski (UQTR), en collaboration avec plusieurs partenaires, réalise actuellement une consultation auprès des citoyens pour connaître leurs besoins et leurs attentes à l’égard de ce futur outil de prévision des inondations.

Pour ce faire, des groupes de discussion virtuels avec des citoyens sont réalisés ce printemps, afin de collecter leurs préférences quant à la nature et la présentation de l’information contenue dans l’outil de prévision.

Dans ce contexte, l’équipe sollicite la participation de citoyens à un groupe de discussion, afin d’avoir leur opinion et comprendre leurs attentes à l’égard des prévisions d’inondation. Cette participation (tout à fait volontaire) prendra la forme d’une rencontre de groupe virtuelle avec d’autres riverains d’une durée d’une heure trente, qui se tiendra au courant du printemps.

Les intéressés seront libres de se retirer en tout temps sans préjudice et sans devoir justifier leur décision. Une compensation monétaire de 30$ sera versée pour la participation à cette étude.

Les résultats des rencontres de discussion avec les citoyens permettront au MELCC de développer des outils de visualisation des hauteurs d’eau qui répondent aux besoins des citoyens – futurs utilisateurs de l’outil.

Pour participer, c’est simple!

Les citoyens sont invités à compléter le formulaire d’inscription en ligneOuvre le lien dans une nouvelle fenêtre .

Un membre de l’équipe de recherche entrera en contact avec les intéressés, afin de les assigner à un groupe de discussion dont l’horaire convient.

Cette étude est réalisée par l’Université du Québec à Rimouski (sous la direction de Anissa Frini), en collaboration avec l’Université de Sherbrooke et financée par OURANOS et le MELCC dans le cadre du projet Info-Crue du gouvernement du Québec. Elle a été approuvée par le comité d’éthique de l’UQAR.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.