Publicité

13 juin 2021 - 12:00

La CNESST dévoile les conclusions de son enquête 

Un administrateur de l’entreprise Les Fermes Parent-Beauregard inc. perd la vie dans un silo-séchoir

Par Catherine Deveault

La CNESST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à M. Denis Beauregard, administrateur de l’entreprise Les Fermes Parent-Beauregard inc., le 11 décembre 2020, à Saint-Joachim-de Shefford. 

Le jour de l’accident, M. Beauregard s’affairait à remiser la vis de transfert située entre le silo séchoir et l’élévateur à godets. Le silo-séchoir devait être vidé complètement de son contenu à l’aide d’une pelle et d’un balai en nettoyant le grain n’ayant pu être évacué par la vis balayeuse (vis balai).

Le jour de l’accident, c’était la première fois que M. Beauregard effectuait cette tâche. Il était positionné et il marchait derrière la vis balayeuse alors qu’elle était toujours en fonction. Au fur et à mesure que la hauteur de grain diminuait sur le plancher, la vis balayeuse se déplaçait  plus rapidement. C’est alors que M. Beauregard est entré en contact avec la vis balayeuse et que  ses jambes se sont retrouvées coincées sous l’équipement. Les secours ont été appelés sur les lieux, et M. Beauregard a été transporté à un centre hospitalier de Granby, où son décès a été  constaté.  

Causes de l’accident 

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l’accident. 

• L’administrateur a été coincé sous la vis balayeuse en mouvement alors qu’il effectuait le nettoyage manuel du silo-séchoir. 

• La méthode de nettoyage du silo-séchoir a exposé l’administrateur à entrer en contact  avec la vis balayeuse alors qu’elle était en fonction. 

À la suite de l’accident, la CNESST a interdit à l’employeur l’entrée dans le silo-séchoir. Avant de pouvoir reprendre les travaux, l’employeur devra soumettre à la CNESST une méthode de travail sécuritaire pour le nettoyage, dont l’arrêt de la vis balayeuse et son cadenassage avant l’entrée dans le silo. 

Comment éviter un tel accident 

Pour prévenir les accidents liés aux travaux de nettoyage à l’intérieur d’un silo muni d’une vis balayeuse, des solutions existent, notamment : 

• Arrêter la vis balayeuse en coupant la source d’énergie et en la cadenassant; 

• Tenir compte, s’il y a lieu, de tous les équipements reliés au silo : séquence d’arrêt, équipements à démarrage automatique, etc.;  

• Vérifier que l’énergie est bien contrôlée : isolement efficace du circuit électrique, test de redémarrage, etc.; 

• Respecter les consignes de sécurité des manuels d’opération des équipements;

• Effectuer le nettoyage manuellement ou à l’aide d’un aspirateur à grain (système vacuum).

Par la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires. 

Les travailleurs et travailleuses doivent faire équipe avec l’employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler. 

Suivis de l’enquête 

La CNESST transmettra les conclusions de son enquête à l’Union des producteurs agricoles, aux Producteurs de grains du Québec, à l’Association des marchands de machines aratoires du Québec, à l’Association des grossistes en machinisme agricole du Québec et à l’Association canadienne de sécurité agricole afin que leurs membres en soient informés. 

Le rapport d’enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant le programme d’études en agriculture. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.