Publicité

2 juillet 2021 - 15:00

Pensionnats autochtones 

Fête du Canada 2021: une question qui divise 

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Les célébrations entourant la fête du Canada sèment la controverse cette année alors que plus de 900 restes d’enfants autochtones de deux anciens pensionnats ont été retrouvés dans le dernier mois, ce qui ne donne pas le cœur à la fête pour certains.

Avec les événements de Kamloops en Colombie-Britannique, et plus récemment de Marieval en Saskatchewan, des citoyens, aux quatre coins du pays, ressentent un malaise à célébrer le Canada et son histoire. Plusieurs municipalités, notamment au Nouveau-Brunswick, ont annulé leurs festivités. 

Au Québec, bien que cette fête soit peu célébrée, il reste que certaines municipalités organisent des événements chaque année. Ainsi, Néomédia a posé la question à savoir si les festivités devaient être annulées cette année. 

Près de 38% ont indiqué que l’annulation des célébrations était un pas vers la réconciliation avec les peuples autochtones. Certains blâment du même coup les gouvernements du passé. « Oui, peu importe le gouvernement du moment qui n'a pas su assurer la protection de ces enfants, le Canada avait une responsabilité partagée avec l'Église », explique un citoyen sous la publication du sondage sur Facebook. 

D’autres, à la hauteur de 24%, estiment malgré tout pouvoir participer aux événements tout en ayant cette réflexion. « Je suis sincèrement attristée de ce qui s'est passé. Retirer les festivités ne changera rien à ce qui s'est malheureusement passé. J'espère aussi que l'église prendra son blâme », ajoute une citoyenne.

Une autre part des répondants, soit 17%, pensent que c’est un enjeu du passé et qu’il faudrait regarder vers l’avant. Finalement, 20% ont précisé ne pas la fêter de toute façon. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.