Publicité

18 août 2021 - 10:00

Nouvelle consigne

Port du masque obligatoire dans les cégeps et universités cet automne

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Alors que la rentrée scolaire approche à grands pas pour les étudiants des cégeps et universités du Québec, le gouvernement de François Legault confirme que le port du masque sera obligatoire au sein de ces institutions.

C’est ce que le premier ministre du Québec a confirmé aux côtés du ministre de la Santé et des services sociaux, Christian Dubé et du Directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda, ce mardi 16 août en point de presse.

« Plusieurs étudiants qui débutent le cégep cette année n’ont pas encore leur 2e dose. Si on ajoute la présence du variant Delta et le fait que ce dernier soit plus contagieux et virulent que la souche originale de la maladie, nous avons décidé d’obliger le port du masque pour les élèves de ces établissements scolaires. Cette obligation touche autant les aires communes que les classes et le masque devra être porté même lorsque l’élève sera assis derrière son bureau », a résumé le premier ministre François Legault qui a stoppé net sa tournée des régions, entamée au cours de l’été, en raison des risques associés au variant.

De son côté, Dr. Arruda a précisé que 26 % des personnes hospitalisées à ce jour ont reçu leur deux doses de vaccin. Un peu moins, soit 24 %, ont pour leur part eu une première dose.

Pour sa part, M. Dubé a incité les personnes non vaccinées à recevoir une première dose rapidement, avant la rentrée des classes. « L’idéal est que les gens qui ont un rendez-vous en septembre le devance d’ici les deux prochaines semaines et qu’ils se présentent pour recevoir une 2e dose. Actuellement, il manque 600 000 personnes pour que l’on atteigne 80 % de gens vaccinés avec une 2e dose. On peut le faire avant la rentrée », a-t-il estimé.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.