Publicité

15 novembre 2021 - 07:00

Partout au pays

Québec en Alerte: un test sera fait ce mercredi

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Ce mercredi, le 17 novembre à 13h55, le Ministère de la Sécurité publique du Québec procèdera au test du système Québec En Alerte. Cette alerte sera diffusée dans toutes les provinces et territoires du Canada, à la télévision, à la radio, sur les appareils sans fil compatibles à un réseau LTE, sur le site Internet et sur les comptes Twitter, Facebook et Instagram du gouvernement. 

Le message sera très clair et précisera qu'il ne s'agira pas d'une situation réelle et qu'il n'y aura pas de danger pour a santé ou la sécurité des citoyens. 

Le MSP rappelle qu'il n'est pas possible de se désabonner de ce service essentiel et ce ne sont pas tous les citoyens qui reçoivent le test d'alerte sur leur téléphone sans fil. Pour recevoir l'alerte, le téléphone cellulaire doit être compatible et connecté à un réseau LTE au moment où l'alerte est lancée.

Le système Québec En Alerte informe rapidement la population dans l'éventualité où elle devrait se mettre à l'abri ou adopter un comportement de sécurité en raison, par exemple, d'un risque d'explosion, d'un risque chimique, d'une tornade ou d'une autre menace à la vie. Ce système permet aussi la diffusion d'une alerte AMBER visant à alerter la population en transmettant rapidement de l'information cruciale lorsqu'un enfant est enlevé et que les autorités craignent pour sa vie.

Québec En Alerte constitue un moyen complémentaire aux médias traditionnels, aux médias sociaux et aux autres outils d'alerte aux citoyens dont disposent les municipalités et les intervenants d'urgence.

Il est à noter que les messages d'alerte au public sont diffusés simultanément en français et en anglais afin qu'un maximum de personnes puissent comprendre le message.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.