X
Rechercher
Publicité

Création de la communauté internationale E-AI

Intelligence artificielle et divertissement pour créer des occasions d'affaires

durée 12h00
11 avril 2022

Regroupant des joueurs clés des écosystèmes du divertissement et de l’Intelligence artificielle (IA), les acteurs économiques de plus de 50 sociétés, d’organisations, de gens d’affaires et des entrepreneurs québécois du divertissement et de l’IA unissent leurs forces dans le but de former la communauté internationale E-AI.

L’événement de lancement de cette nouvelle communauté internationale se tiendra les 14 et 15 juin, à Montréal, au Palais des Congrès. Ce premier événement vise à mobiliser les partenaires et les membres de la communauté pour la création de projets, l’exploration des occasions d’affaires.

Personne ne peut nier que l’intelligence artificielle repousse les limites de l’innovation et de la technologie. On en veut pour preuve le virage numérique de nombreuses entreprises au fil des années pour améliorer la productivité, régler des problèmes de pénurie de main-d’œuvre, implanter des processus automatisés, gérer les données de masse et faire face à la concurrence internationale.

« Ce nouvel agent interentreprises (B2B) souhaite générer et multiplier les possibilités d’affaires et créatives entre ces deux industries : alliances, collaborations, innovations, commercialisation, financement, etc. De plus, E-Al servira de vitrine unique pour la recherche et l’échange du savoir-faire », précise le communiqué de la nouvelle organisation.  

 « Ces derniers mois, la communauté a démontré une mobilisation et un engouement sans précédent autour d’E-AI », explique Stéphane Martel, son cofondateur et producteur délégué. « Les entreprises d’ici doivent saisir dès maintenant les occasions de développement. Nous souhaitons donc contribuer activement à positionner le Québec comme un leader international de la rencontre de l’IA et du divertissement. » 

 Parmi les entités composant le groupe, notons des joueurs technocréatifs de premier plan tels que Moment Factory, Behaviour Interactive, Moov AI, Les 7 doigts, Ivado, Images et Technologie, le Centre Phi et la SAT, mais aussi des entreprises qu’on imaginerait moins engagées dans ces milieux, comme la Banque Nationale, le Palais des congrès de Montréal et le cabinet juridique Lavery Avocats.  

Mieux collaborer

Pour Marie-Josée Corbeil, de la Banque Nationale, tant le milieu du divertissement que celui de l’IA y gagneront à approfondir une telle union. « Par la richesse des expériences, l’expertise et la diversité de ses membres et partenaires, E-Al permettra aux deux écosystèmes de bâtir des ponts et de susciter des collaborations pour enrichir le contenu des entreprises et les rendre plus innovantes. »

 Les métiers et les modèles d’affaires évoluent, et le milieu de la recherche doit impérativement se rapprocher des entreprises, croit de son côté Brigitte Monneau, de Synthèse Pôle Image Québec. « L’IA fait trembler la terre sous les pieds du secteur du divertissement. Un dialogue permanent entre tous les acteurs et le développement de collaborations seront la clé du succès de cette profonde transformation. »

Pour sa part, Denys Lavigne, d’Oasis Immersion, salue la mise en place d’un contexte favorable aux échanges entre les deux secteurs. « E-AI contribuera à activer de nouvelles pistes d’innovation qui enrichiront nos approches créatives », résume-t-il.

Un événement historique

Dans le but de marquer sa naissance, E-AI présentera les 14 et 15 juin prochains #EAI2022. Ce premier grand rendez-vous annuel public sera composé de conférences, tables rondes, réseautage et activités de maillage autour de solutions et d’applications possibles. Une programmation thématique qui répond bien aux enjeux sera présentée en format hybride (en présence et en ligne) au Palais des congrès de Montréal, lequel agit aussi comme coproducteur et coréalisateur de l’événement.

À propos d’E-AI

E-AI est une communauté mondiale interentreprises réunissant les écosystèmes du divertissement et de l’intelligence artificielle. Elle favorise les rencontres et échanges afin de rapprocher ces deux groupes pour explorer et générer des occasions d’affaires tout en accélérant l’innovation.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L’Escouade prévention nouveaux travailleurs est une nouvelle initiative de la CNESST

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) agit à nouveau avec proactivité en offrant un nouveau service aux milieux de travail. Elle invite les employeurs de la région des Laurentides à faire appel à son Escouade prévention nouveaux travailleurs pour animer un atelier d’échange sur la santé et la ...

durée Hier 15h00

TELUS investira 11 milliards $ et générera 7000 nouveaux emplois entre 2022 et 2026

TELUS investira 11 milliards $ dans l’infrastructure de son réseau, dans ses activités opérationnelles et dans le spectre au Québec au cours des quatre prochaines années. L’entreprise s’engage à investir 70 milliards $ à l’échelle du Canada d’ici 2026, précise le communiqué de l'entreprise. Des milliers de nouvelles résidences et entreprises ...

20 mai 2022

Feu vert à l’entente entre Hydro-Québec et Énergir

La Régie de l’énergie donne le feu vert au partenariat entre Hydro−Québec et le distributeur de gaz naturel Énergir, une entente qui avait été critiquée par des groupes de consommateurs et environnementalistes. L’entente, annoncée en juillet dernier, vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en convertissant à la biénergie des ...