Publicité
4 octobre 2019 - 06:01

Proxénétisme, amour, addiction, fragilité émotive, abus

Lancement du premier roman fictionnel de Maé Senécal à Chambly

Par Salle des nouvelles

Maé Senécal, jeune auteure de 21 ans, réalise le lancement de son livre "Et j'ai crié sur les murs de ta ville" le mardi 8 octobre dès 18h à la microbrasserie La Croisée des chemins à Chambly.

La jeune femme réalise l’un de ses plus grands rêves : donner vie aux images et aux mots qui l’habitent depuis son plus jeune âge. Originaire de Saint-Constant, cette étudiante en communication signe ici un premier roman pour Jeune adulte, où elle aborde avec aplomb des thèmes explosifs : proxénétisme, addiction, fragilité émotive et abus de toutes sortes. Une première incursion dans l’univers de la fiction québécoise, publiée aux Éditions de l'Homme.

Voici l'histoire en quelques mots: Riley, jeune artiste en fugue, a trouvé refuge chez Jules, un ami de longue date. Celui-ci ne lui offre toutefois pas un confort cinq étoiles : bras droit d’un proxénète, il squatte un immeuble glauque avec ses « filles » et des individus peu recommandables. Loin de sa famille, en rupture avec son passé, Riley y coule des jours bien gris, comme si demain n’existait plus. Mais un soir, le regard de Phil croise le sien, ramenant peu à peu les couleurs dans l’univers de la jeune femme. Sur quoi repose réellement leur relation ? Ne serait-elle qu’une façade de plus ? Amertume ou espoir, réalité ou illusion, Jules ou Phil ? Blessée par ceux qui auraient dû l’aimer, Riley espère un jour retrouver ce qui l’a désertée : le goût de vivre. Une première incursion d’une jeune auteure québécoise dans l’univers de la fiction.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.