Publicité

17 février 2020 - 15:30

Tous les vendredis et samedis du 28 février au 28 mars

"Un simple soldat", bientôt sur la scène du Café-Théâtre

Par Salle des nouvelles

Le Café-Théâtre de Chambly a annoncé qu'il présentera le drame "Un simple soldat", du dramaturge et scénariste québécois Marcel Dubé. Cette production est mise en scène par Denis Bonneau, assisté de Chantal Lacoste, et sera à l'affiche du 28 février au 28 mars, tous les vendredis et samedis à 20 h.

"Un simple soldat" retrace l’histoire de Joseph, un soldat parti à la seconde guerre mondiale qui revient sans s’être battu, sans avoir pu se prouver. Joseph a toujours été un vaurien, aussi longtemps que sa famille s’en souvienne. Il n’a jamais pu garder un travail, n’a jamais pu s’empêcher de frapper ceux qui l’incommodaient. Il a passé son enfance à insulter, à boire et à faire des mauvais coups. Mais qu’est-ce qui a bien pu le rendre si exécrable?

Sans doute la mort de sa mère, lorsqu’il avait 4 ans, puisqu’il ne s’en est jamais remis. D’autant plus qu’il en veut à son père, Édouard, de s’être remarié très rapidement. D’avoir remplacé sa mère, comme il dirait, et ce, par une femme que son père n’aime même pas. Au fond, Joseph a bon cœur, il n’est simplement pas capable de tenir un engagement. Il a un mal de vivre comme les autres. En lui bouille une révolte constante. Au cours de la pièce, nous suivons cet homme attachant à travers toutes ses péripéties. C’est qu’il n’arrive pas à se caser, notre soldat. Il veut faire quelque chose de grand. Le seul endroit où il fut réellement heureux c’est dans l’armée car il s’y sentait important.

La distribution des rôles est ainsi constituée : Patrice Gallant (Émile), Amélie Guay (Marguerite), Émile Hébert (l’enfant), Daniel Lachance (Joseph), Benoit Lacombe (Armand), Réjean Lacoste (Pitou et Serveur), Marion Leduc (Fleurette), Martin Leduc (Ti-Mine et Tournevis), Benoit Melançon (Edouard), Anne Paquin (Mme Brochu), Nancy Robillard (Dolorès), Céline Roy (Bertha) et Frédérik Todd (Ronald).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.