Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

En France

Compétition RobotFly : une deuxième position pour l’équipe du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu

durée 15h26
3 mai 2022

Le 7 avril dernier se déroulait le volet mondial de la compétition RobotFly à Cluse, en France. Plusieurs pays de l’Union européenne y étaient représentés, ainsi que l’équipe du Canada, composée des gagnant.es de la finale nationale canadienne 2021-2022.  

RobotFly se veut une compétition technologique, dans le domaine de l’automatisation des procédés industriels. La programmation et la prise en main de robots collaboratifs ainsi que l’utilisation de lunettes à réalité augmentée font partie des épreuves de cette compétition. Le but est de stimuler les  étudiant.es et les enseignant.es par un défi pédagogique dans un cadre d’application et de mise en  œuvre industrielle réaliste et concret, le tout dans un esprit ludique. 

Fière de sa deuxième place à la compétition canadienne RobotFly, l’équipe, qui a représenté le Cégep  Saint-Jean-sur-Richelieu à la finale mondiale, était composée de Guillaume Falardeau, Loïc Legault et Pier-Olivier Tarte, étudiants en Techniques de génie mécanique, et fut accompagnée par Patrick  Frigault, enseignant au Département de génie mécanique. 

Pier-Olivier Tarte, capitaine de l’équipe, ainsi que deux représentants de la France, ont formé l’équipe qui a pour sa part remporté la deuxième place de cette prestigieuse compétition. Notons que pour la  finale, les participants, de façon individuelle, étaient jumelés à des représentants de plusieurs pays, et ce, afin de favoriser les échanges internationaux. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 février 2024

Sondage: seulement 63 % des Québécois croient que la place des jeunes est à l'école

Même si une majorité de Québécois souhaitent une meilleure valorisation de la persévérance scolaire, seulement 63 % d'entre eux estiment que la place d'un jeune est à l'école et que son tout premier métier est d'être un élève, suggère un nouveau sondage.  Environ 18 % des répondants ont indiqué être en désaccord avec cette affirmation, tandis ...

15 janvier 2024

La motivation des élèves dans le contexte de rattrapage scolaire peut varier

Alors que les élèves doivent mettre les bouchées doubles à l'école pour rattraper le retard causé par la grève du secteur public, certains élèves peuvent se sentir démotivés, mais d'autres, au contraire, sont enthousiastes face au retour en classe.  Pour les écoles dont les enseignants sont représentés par la Fédération autonome de ...

8 janvier 2024

Rattrapage post-grève: Éric Gingras croit possible de ne pas amputer la relâche

Alors que le plan de rattrapage scolaire doit être dévoilé mardi, à la suite de la grève ayant touché le milieu de l'éducation, le président de la CSQ, Éric Gingras, croit possible de «faire des ajustements» sans avoir à amputer la semaine de relâche ou prolonger les classes en juin. Il faut dire que la Centrale des syndicats du Québec, qui fait ...