Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Selon le ministre de l’Éducation, Bernard Drainville

Comme prévu, les épreuves ministérielles au primaire et au secondaire sont reportées

durée 14h00
6 janvier 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les élèves du primaire et du secondaire auront un peu plus de temps pour préparer les épreuves du ministère.

Le ministre de l’Éducation, Bernard Drainville, a ainsi confirmé par voie de communiqué, vendredi, ce qu’il avait laissé entendre vers la fin de décembre.

Avec les nombreuses grèves qui ont affecté le réseau de façon inégale, M. Drainville a décidé de reporter toutes les épreuves ministérielles prévues en décembre ou au début de janvier à la fin du mois de janvier et au début de février.

Le moment et le lieu précis des épreuves seront communiqués aux élèves par les écoles, mais déjà pour le 5e secondaire, on sait qu’elles auront lieu entre le 22 janvier et le 7 février. Pour le 4e secondaire, on parle plutôt du 5 au 9 février.

Au primaire, les épreuves destinées aux élèves de la fin du 3e cycle se tiendront entre 22 janvier et le premier février.

Le ministre Drainville estime que «les élèves qui ont manqué de nombreux jours de classe ne sont pas tous prêts à passer leurs épreuves ministérielles aux dates initialement prévues en janvier». «Il faut leur donner le temps de rattraper les apprentissages nécessaires et se préparer à ces évaluations importantes», indique le ministre dans le communiqué.

Selon lui, les jeunes «ne doivent pas être pénalisés et doivent avoir les mêmes chances partout au Québec» et le report vise ainsi à «favoriser leur réussite».

Les élèves québécois n’ont pas tous été affectés de la même manière par les arrêts de travail. Les enseignants membres de la FAE ont été en grève du 23 novembre jusqu’aux Fêtes, alors que ceux membres du front commun ont tenu au total onze jours de grève ponctuelle. Les enseignants du secteur privé n’ont pas débrayé.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Cégep en français: «nous sommes allés plus loin que quiconque», dit Roberge

Le ministre de la Langue française, Jean-François Roberge, soutient que son gouvernement est allé «plus loin que quiconque» en matière de protection du français au collégial et il n'est toujours pas prêt à étendre la loi 101 au cégep. À l'occasion de l'étude des crédits du ministère de la Langue française, mardi, le ministre a rappelé que son ...

26 mars 2024

La ministre Pascale Déry songe à interdire les initiations

La ministre de l'Enseignement supérieur, Pascale Déry, songe à interdire les initiations dans les cégeps et les universités. Elle réagissait, mardi, aux révélations de Radio-Canada sur les initiations dégradantes qui ont eu lieu au département de biologie de l'Université de Sherbrooke l'automne dernier. La ministre a confié en mêlée de presse ...

19 mars 2024

Une campagne nationale pour contrer les violences sexuelles en milieux d'enseignement

Une campagne nationale visant à contrer les violences à caractère sexuel dans les milieux d'enseignement supérieur a été lancée, mardi matin, par le Centre d’études sur l’apprentissage et la performance (CEAP) de l’Université Concordia.  La campagne, intitulée «On s'écoute: le consentement, ça s'apprend», offre une formation clé en main sur le ...